• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Andy Younès brille à Fourques (vidéo)

Andy Younès, peut-être un futur grand… / © JJ / SDT
Andy Younès, peut-être un futur grand… / © JJ / SDT

Ce samedi après-midi, le Gard était en alerte orange : pluies torrentielles et inondations étaient à craindre. À l'extrême ouest du département, à Fourques (aux portes d'Arles) un grand soleil et un parfait ciel bleu ont accompagné le triomphe du novillero sans picador Andy Younès. 

Par Joël Jacobi

Les prévisions météo alarmantes ne se sont pas vérifiées cet après-midi. Gageons que les promesses taurines vues dans les arènes de Fourques ne tarderons pas à se concrétiser.
Bien sûr les 4 novillos (élevages "Málaga", ""Olivier Fernay y sus hijas", "La Paluna" et "Roland Durand) ont donné beaucoup de jeu. Bien sûr, le public était tout acquis à la cause d'Andy. Bien sûr la délicieuse météo de cette journée d'automne au bord du Petit Rhône (ah! le bleu du ciel à travers les platanes) donne plus de goût à tout.
Mais le fait est qu'Andy Younès, 18 ans, Arlésien de Trinquetaille (il vit à trois minutes à vélo des arènes de Fourques), donne l'impression, à chaque sortie, d'être en progrès. Et de marcher à grands pas vers vers une carrière de matador de catégorie.
Gardons-nous de tout pronostic, ne prononçons pas pour l'instant tous les superlatifs que son style convoque. Patientons.

Fourques
Samedi 11 octobre. Beau soleil, arène comble.
Andy Younès, seul novillero (sans chevaux).
Erales de
Málaga, noble mais inconstant : une oreille
Fernay, noble : une oreille
La Paluna, exceptionnel (honoré d'une vuelta al ruedo) : deux oreilles et la queue
Roland Durand, noble et remuant : ovation.

Sur notre vidéo : extraits de la faena d'Andy à "Poncista", troisième eral de l'après-midi, de "La Paluna".


Andy Younès, fourques

 

Sur le même sujet

Lagune de Thau : une traversée entre Marseillan et Sète pour préserver le bassin

Les + Lus