En souvenir de Manitas

Manitas de Plata lors de la corrida goyesque d'Arles en 2007. / © André Hampartzoumian
Manitas de Plata lors de la corrida goyesque d'Arles en 2007. / © André Hampartzoumian

Manitas de Plata, extraordinaire guitariste, aura mis 93 ans pour parcourir les 30 kilomètres qui séparent Sète où il est né en 1921 (dans un campement gitan) de Montpellier où il est mort hier (à l'hôpital).

Par Joël Jacobi

Avec son frère Hipolyte et son ami José Reyes, autre immense artiste, il a joué ses rumbas à la sauce camarguaise sur les scènes du monde entier. Leur musique a séduit Pablo Picasso, Salvador Dali et tant d'autres.
Manitas était un personnage. Jusqu'à ses derniers jours - il vivait modestement à la Grande Motte -  il a aimé les femmes blondes, les grosses voitures et les jeux de hasard.
Par amitié pour Lucien Clergue qui l'avait aidé  dans ses débuts dans le show-business dans les années 60, Manitas avait accepté de venir jouer aux arènes d'Arles pour la corrida goyesque en septembre 2007. Cette année-là, le Mexicain Joselito Adame prenait l'alternative en présence de Juan Bautista.
Nous avons appris sa disparition alors que nous sommes précisément en train de monter un sujet sur la goyesque 2014 avec… Juan Bautista.
Voici un court extrait du Face au Toril de l'époque…

En souvenir de Manitas - extrait de Face au Toril d'octobre 2007

 

Sur le même sujet

Les + Lus