Cet article date de plus de 5 ans

2014 en Midi-Pyrénées : une année politique riche en événements

Elections municipales, sénatoriales, européennes mais aussi disparition de deux figures du monde politique local, et "chute" d'un ministre issu de la région : l'actualité politique a été riche en événements dans la région Midi-Pyrénées. France 3 vous en propose une rétrospective...

La place du capitole à Toulouse (Haute-Garonne).
La place du capitole à Toulouse (Haute-Garonne). © ( HEMIS.FR / AFP )

Jean-Luc Moudenc, le retour


2014, c'est la victoire, la "revanche" de Jean-Luc Moudenc, l'ancien maire UMP de Toulouse, qui retrouve ainsi son siège au Capitole, au nez et à la barbe de son adversaire socialiste Pierre Cohen. 52 % des voix pour Moudenc, 48 % pour Cohen, la défaite est sévère, 6000 voix d'écart soit un écart cinq fois plus grand que celui qui lui avait permis de conquérir le Capitole en 2008. 

Le FN en force


Ces municipales 2014 marque aussi l'entrée en force du Front National dans plusieurs mairies de la région Midi-Pyrénées, dont celles d'Albi, Graulhet, Carmaux, Montauban et Castres. Le résultat d'une politique de terrain au plus près des électeurs, selon les responsables frontistes locaux. 


Le FN en force (bis)


Cette nette avancée chez les électeurs français se répète aux élections européennes de mai 2014. Le parti de Marine Le Pen arrive en tête en Midi-Pyrénées, dont la teinte rose pâle se teinte de bleu marine, comme dans l'ensemble du pays. 
A noter que la région ne compte plus qu'un eurodéputé écologiste, l'aveyronnais José Bové. 

La chute de Jean-Michel Baylet


Le président du conseil général du Tarn-et-Garonne perd son siège de sénateur. Envie de renouveau selon ses détracteurs, complot politique entre ses anciens amis et ses ennemis de toujours, selon le patron de La Dépêche du Midi. Sa défaite en tout cas est historique. 
Les sénatoriales de 2014 voient également la droite se renforcer en Haute-Garonne (trois sièges sur cinq) et dans le Tarn. Dans l'Aveyron, la gauche perd ses deux sénateurs. A noter encore que le président socialiste sortant du Sénat, l'ariégeois Jean-Pierre Bel, ne se repésentait pas. 

Fusion


2014, c'est aussi la concrétisation de la nouvelle carte des régions et la fusion de Midi-Pyrénées et de Languedoc-Roussillon. Une réforme qui passe mal. A Toulouse, la venue du premier ministre Manuel Valls au congrès des régions de France est accueillie fraîchement. 

L'affaire AWF


C'est une affaire de marchés publics qui va faire chuter Kader Arif, secrétaire d'Etat aux anciens combattants et proche de François Hollande. Le Canard enchaîné révèle l'affaire. AWF, une société appartenant à des proches de Kader Arif, est soupçonnée d'avoir bénéficié de favoritisme lors de marchés publics sur des prestations événementielles avec le Conseil Régional. Ce dernier dément tout favoritisme dans l'attribution de ces marchés. 
L'affaire s'accélère quand le ministère de la défense est perquisitionné. Kader Arif démissionne le lendemain. Quelques jours plus tard, Médiapart révèle qu'AWF aurait également assuré des prestations pour le candidat Hollande durant la campagne des présidentielles. 

Disparitions


C'est le 10 avril 2014 que disparaît Dominique Baudis, ancien maire de Toulouse et défenseur des droits, foudroyé par un cancer généralisé. Ses obsèques ont lieu le mercredi 16 avril 2014 en la cathédrale Saint-Étienne de Toulouse. Le lendemain matin, il est incinéré au crématorium de Salonique et ses cendres ont été inhumées au cimetière de Terre-Cabade, auprès de son père Pierre Baudis.
Le 15 avril 2014, un hommage national, présidé par le président de la république François Hollande12 lui est rendu aux Invalides, à Paris.

Plus récemment, Evelyne-Jean Baylet est décédée, le 6 novembre 2014, à l'âge de 101 ans. Celle qui fut la première femme française à être élue présidente d'un conseil général (celui du Tarn-et-Garonne de 1970 à 1982, laisse l'image d'une maîtresse-femme, qui décida de reprendre la direction de La Dépêche du Midi, après la mort accidentelle de son mari Jean en 1959. Elle abandonne sa dernière fonction (directrice de la publication) en 2012, à l'âge de 99 ans. 


Voir ici la rétrospective de l'actualité politique en 2014, signée Patrick Noviello et Sophie Le Béon, de France 3 Midi-Pyrénées : 

durée de la vidéo: 05 min 45
La rétro politique




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique archives élections municipales 2020 élections européennes élections sénatoriales