Montpellier s'équipe d'une centrale à bois trigénération unique en France

Publié le Mis à jour le

L'unité de trigénération, mise en service à Montpellier, dans le quartier nouveau de Port Marianne, est une première en France, selon la mairie. Elle produit simultanément, à partir du bois régional, trois énergies, de la chaleur, du froid et de l'électricité.


Cette centrale, située non loin du nouvel hôtel de ville, dessert six quartiers, alimentant plus d'un million de mètres carrés de logements, commerces, établissements scolaires, établissements de santé et bureaux, a précisé la municipalité.


Une centrale de trigénération au bois permet de produire eau chaude et électricité de façon centralisée, donc produite sur place, et du froid de façon décentralisée grâce aux machines à absorption à eau installées dans les immeubles, a expliqué la municipalité, soulignant qu'elle utilise du bois provenant exclusivement du Languedoc-Roussillon.

"Cet équipement remarquable témoigne de notre contribution à la transition énergétique en privilégiant les énergies renouvelables dans la construction", a affirmé Philippe Saurel, maire DVG et président de la métropole de Montpellier.


Le coût de cet équipement est de 15,88 millions d'euros, dont 69% ont été financés par la Société d'équipement de la région montpelliéraine (SERM) dans le cadre de la concession confiée par la ville de Montpellier et 31% financés par l'État dans le cadre de "l'Ecocité-ville de demain".

durée de la vidéo: 01 min 43
Montpellier : la nouvelle centrale de trigénération bois