• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Foix : le bras de fer entre la mairie socialiste et la CGT se poursuit

Des militants CGT rassemblés devant la mairie de Foix pendant la visite de leur secrétaire général Philippe Matinez au maire / © Maxime Van Oudendycke/France 3 Midi-Pyrénées
Des militants CGT rassemblés devant la mairie de Foix pendant la visite de leur secrétaire général Philippe Matinez au maire / © Maxime Van Oudendycke/France 3 Midi-Pyrénées

Malgré le déplacement samedi matin à Foix du patron de la CGT Philippe Martinez pour y rencontrer le maire PS Norber Meler, le bras de fer se poursuit entre la CGT et la mairie qui assigne mardi devant le tribunal d'instance le syndicat pour qu'il libère des locaux jusqu'alors prêtés par la ville.

Par VA.

Ce fut une "rencontre de courtoisie". Simplement "de courtoisie". Car le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez a beau avoir été reçu à l'hôtel de Ville de Foix par le maire socialiste de la ville Norber Meler, la question de l'hébergement du syndicat par la municipalité n'a pas plus progressé qu'en plusieurs mois de conflit. Chacun campe sur ses positions. La mairie a vendu l'immeuble qui héberge la CGT à un promoteur privé. Elle propose bien un autre local au syndicat. Mais la CGT l'estime trop exigü et non accessible aux personnes handicapés. Du coup, la CGT refuse de quitter les lieux.

"Au nom de la réduction des dépenses, on s'en prend aux organisations syndicales",

a déploré Philippe Martinez.

La CGT comparaîtra donc mardi devant le tribunal d'instance de Foix devant lequel la municipalité demande une astreinte de 1000 euros par jour d'occupation par la CGT des locaux qu'elle lui a prêté pendant des années.
La CGT appelle également mardi à 11 heures à un rassemblement régional de soutien devant le palais de justice de Foix.
 

A Foix, le bras de fer CGT mairie

 

Sur le même sujet

Sète et les Morello : une histoire de famille

Les + Lus