Coronavirus : Près de Foix, la lune n’a pas fini de briller

Publié le Mis à jour le

Coup de projecteur sur ce clin d’œil décalé d’un photographe ariégeois en écho à l’actualité : une pleine lune bien réelle prête à se faire avaler par un faux nuage-virus aux airs de Pac-Man. Plus subtil qu’il n’y parait…
 

« Il était 6 heures du matin. Je partais faire mon footing ». Depuis le seuil de sa porte, dans un petit village tout près de Foix, Stéphane Meurisse tombe nez à nez avec cette lune ronde et rousse, troublante et magnifique. Le photographe amateur ne résiste pas au plaisir d’immortaliser ce paysage qui s’offre à lui, tout en clair-obscur.

Transformer le réel



C’est après que l’idée lui vient : détourner sa photographie et faire écho d’une manière décalée à l’actualité. Il retouche sa photo, ajoutant un cercle menaçant aux airs de Pac-Man, figure iconique du jeu vidéo des années 80, et des ronds de lune prêts à se faire dévorer. L’allégorie est là.

Pour moi, la photo n’était pas aboutie. J’ai voulu lui donner un sens.



 « Le Pac-Man, qui avance et qui engloutit tout sur son passage, je trouvais que ça symbolisait assez bien ce qui se passe en ce moment, cette mort omniprésente autour de nous » avant de poursuivre « je ressens un sentiment d’impuissance par rapport à cet état de crise que nous vivons ».

 

Le monde d’après



Comme beaucoup, Stéphane Meurisse s’interroge sur l’après-coronavirus! Sur notre capacité à tirer les leçons de cette crise et à changer nos habitudes, nos pratiques. « La situation nous oblige à réfléchir sur le sens de l’existence, la vie, la mort, tout s’accélère ».



Habitué à arpenter dès qu’il le peut les Pyrénées Ariégeoises, son terrain de jeu préféré, le « photographe confiné » prend son mal en patience. « Ça me manque bien sûr mais il y a plus grave, et puis je suis un privilégié avec cette nature qui m’entoure ». La lune n’a pas fini de briller…



Découvrez les autres photos de Stéphane Meurisse sur son compte Instagram Ariège 360

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité