Il défilent contre la réouverture de la carrière de Bédeilhac en Ariège

© MaxPPP
© MaxPPP

L'enquête publique sur la remise en exploitation de la carrière de Bédeilhac en Ariège s'achevait ce vendredi. Ses opposants ne désarment pas et ont défilé dans les rues de Foix. Le site de calcaire est en effet situé dans le parc naturel régional des Pyrénées, dans une zone classée Natura 2000

Par Véronique Haudebourg

Fermée depuis 2009, la carrière de calcaire de Bédeilhac pourrait bien recommencer à être exploitée voire même s'agrandir. C'est en tout cas le projet de l'entreprise Denjean qui a repris le site. Un projet soumis à une enquête publique qui s'achevait ce vendredi.

Et un projet qui ne fait pas l'unanimité. la carrière est en effet située au coeur du parc naturel régional des Pyrénées en Ariège dans une zone classée Natura 2000. Les riverains s'inquiètent des nuisances et de la fuite des touristes, au coeur des activités économiques. Une association de défense du site s'est donc crée, les "gardiens du Calamès" du nom du mont où se situe le site d'extraction de calcaire.

Des opposants, soutenus par le député verts européen José Bové, qui ont défilé dans les rues de Foix et ont été reçus par les pouvoirs publics. Ils en ont profité pour remettre un argumentaire à charge de plus de... 5 kilos de papier.
Non à la carrière de Bédeilhac

 

Sur le même sujet

Les + Lus