• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Aude : Narbonne et Carcassonne basculent à droite

© France 3 / Isabelle Bris
© France 3 / Isabelle Bris

La gauche a perdu dimanche Carcassonne et Narbonne, les deux principales villes de l'Aude qu'elle avait reprises à la droite aux précédentes municipales.

Par Laurence Creusot

Mouly bat Bascou à Narbonne

A Narbonne, le sortant PS Jacques Bascou, qui avait ravi la ville à la droite en 2008 après 37 ans de règne, cède la mairie au divers droite Didier Mouly. 
Jacques Bascou a recueilli 43,82% des suffrages, derrière Didier Mouly, qui se défend d'appartenir à un parti quelconque mais est considéré comme divers-droite.Didier Mouly, dont la liste a défait celle du sortant PS à Narbonne, est le fils de l'ancien maire divers droite de la ville, Hubert Mouly, mais un nouveau venu en politique.

Il a recueilli 45,20% des voix devant le maire PS sortant Jacques Bascou 43,82%

Le futur nouveau maire, qui exercera son premier mandat politique, a promis en particulier de mettre l'accent sur le développement de l'emploi, la sécurité et la vidéo-surveillance ainsi que sur l'arrêt de la hausse des impôts.
Marié et père d'un enfant, Didier Mouly, marche ainsi dans les pas de son père Hubert, avocat comme lui, qui fut le premier magistrat de Narbonne entre 1971 et 1999.

© F3 LR
© F3 LR

Réaction Jacques Bascou à Narbonne

A Carcassonne, la liste de fusion conduite par Gérard Larrat, 71 ans, dissident de droite qui s'est allié avec la candidate de l'UMP Isabelle Chesa pour le second tour, l'a emporté de peu avec 40,42% des suffrages.
Le député-maire PS sortant, Jean-Claude Perez, devancé de 236 voix, a réalisé un score de 39,24%. Le candidat du FN Robert Morio a lui remporté plus de 20% des voix. M. Perez perd ainsi la mairie qu'il avait remportée en 2009 face à M. Larrat, vainqueur des élections de 2008 qui avaient été annulées par le Conseil d'Etat pour fraude.

© F3 LR
© F3 LR





Sur le même sujet

Manifestation du BTP dans le Gard

Les + Lus