15 candidats dans l'Aude pour les sénatoriales du 28 septembre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Dubault
illustration
illustration © afp

L'Aude compte 2 sénateurs. Les élus de 2008 sont 2 socialistes, Roland Courteau et Marcel Rainaud. Ce dernier a choisi de se retirer de la vie politique. Dans l'Aude, l'élection se fera à 2 tours, le 28 septembre. Un le matin de 8h30 à 11h et un l'après-midi, de 15h30 à 17h30.


Dans l'Aude, 1.140 grands électeurs sont convoqués aux urnes pour choisir parmi 15 candidats

Le sénateur sortant socialiste Roland Courteau mènera la liste de son parti, aux côtés de Gisèle Jourda. Il fera face à la liste des candidats désignés par Europe Ecologie Les Verts, Claude-Marie Benson et Christian Rieussec, à celle de l'UMP composée de Monique Ching et Thierry Léguevaques, à celle du Front National, composée de Robert Morio et Laure-Emmanuelle Philippe.

Sont également candidats dans l'Aude : Didier Combis (maire PS de Magrie), les Communistes Solange Izard et Jean-Claude Castillo, André Zuliani du Rassemblement Pour la France, Richard Roudier de la Ligue du Midi, Joëlle Baigneaux et Jean-Didier Carré.

Liste PS
Roland Courteau, supp Christiane Tibié
Gisèle Jourda, supp Hervé Baro

Liste UMP
Thierry Léguevaques, supp Monique Boonen
Monique Ching, supp Christian Théron

Liste FN
Robert Morio, supp Arlette Deschamps
Laure-Emmanuelle Philippe, supp Christophe Barthès

Liste EELV
Christian Rieussec, supp Marie-Laure Arripe
Claude-Marie Benson, supp Daniel Dediès

Front de gauche
Jean-Didier Carré, supp Manon Le Bretton

RPF
André Zulliani, supp Nicole Rottier

Ligue du Midi
Richard Roudier, supp Marie-Françoise Biard

Sans étiquette
Didier Combis, supp Mireille RobertS

ans étiquette
Joëlle Baigneaux, supp Jean-François MenaS

Sans étiquette
Solange Izard, supp Rémy Penavaire

Sans étiquette
Jean-Claude Castillo, supp Jeanine Largy

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.