Autrefois ils passaient dans la rue en criant les informations du jour. Les crieurs ont disparu... sauf à Villeneuve-Minervois où deux fois par jour les haut-parleurs de la ville diffusent les dernières nouvelles de la petite cité audoise. Une tradition à laquelle les habitants sont très attachés.

Deux fois par jour, à midi et à 18 heures, les 15 haut-parleurs de Villeneuve-Minervois entrent en action. Du verre de l'amitié aux rendez-vous sportifs en passant par les risques d'intempéries, l'information continue à se propager verbalement dans la commune audoise. Une spécificité à laquelle les habitants tiennent beaucoup.

Laurent, crieur municipal


Il n'a plus besoin de crier ni d'arpenter les rues. Les haut-parleurs se chargent de propager les messages. Les petits bulletins sont écrits par l'équipe municipale qui choisit les évènements à mettre en avant. La mini-gazette orale est ensuite "mise en paroles" par Laurent, l'un des employés municipaux, dont la voix berce ainsi les habitants deux fois par jour.


Une tradition qui perdure


Loin de supprimer ce système d'information, la mairie prend soin de sa quinzaine de hauts-parleurs et équipe même les nouveaux lotissements. A l'heure d'internet, ce moyen de communication, loin d'être dépassé, permet de toucher toute la population, notamment en cas d'alerte à l'incendie ou aux inondations.

Le reportage à Villeneuve-Minervois d'Alexandre Grellier et Frédéric Guibal.
Alexandre Grellier et Frédéric Guibal ont testé les annonces par haut-parleurs de Villeneuve-Minervois. ©F3LR