Aude: feu vert pour la chasse au sanglier, cerf et chevreuil dès ce week-end

La préfecture de l'Aude autorise par arrêté la chasse au sanglier, cerf et chevreuil dès ce samedi 7 novembre. Son objectif, en cette période de confinement, est de préserver les forêts et l'activité agricole du département audoise des dégâts causés par ces animaux sauvages.
 
Feu vert pour la chasse au sanglier dans l'Aude, dès ce samedi 7 novembre 2020 malgré le confinement.
Feu vert pour la chasse au sanglier dans l'Aude, dès ce samedi 7 novembre 2020 malgré le confinement. © Collection Watier/Maxppp
Suite à la réunion des membres de la commission départementale de chasse et de la faune sauvage (CDCFS) qui s'est tenue jeudi dans l'Aude, la préfecture vient donc d'autoriser la chasse pour trois espèces de grand gibier (sanglier, cerf, chevreuil).

Ces espèces causent chaque année dans l’Aude d’importants dégâts dans les champs et les forêts. Ils étaient estimés à plus de 400 000€ en 2019.

Agriculteurs et forestiers avaient donc demandé à la préfète du département d'autoriser la chasse pour préserver les cultures et les peuplements forestiers.

Dont acte :

 

Dans l’intérêt général de prévention et de limitation des dégâts, mais également pour réduire le risque d’accident routier, un arrêté de dérogation aux mesures de confinement a été pris pour permettre la régulation des sangliers, cerfs et chevreuils pour préserver nos cultures et nos forêts.

Préfecture de l'Aude


"En cette période de l’année, la non-régulation des populations engendrerait des dégâts beaucoup plus importants avec des difficultés accrues à terme de maîtriser la reproduction de ces espèces." explique le communiqué de la préfecture de l'Aude.


Limitation du nombre de participants


L'arrêté préfectoral a été publié ce jeudi après-midi, l'information a tout de suite été relayée par la fédération de chasse de l'Aude.

La chasse de loisirs sans impact sur la régulation du gibier reste interdite, les seuls modes de chasse autorisés sont l'affût et la battue, qui elle est limitée à 40 participants. 

L'arrêté édicte des consignes sanitaires à respecter de la part des chasseurs pour préserver la santé de tous. Des services de police devraient en contrôler la mise en place.

Les chasseurs devront se munir d'un formulaire de déplacement dérogatoire pour leurs déplacements sans limitation kilométrique et de leur permis de chasse

Sur le site internet de la FDC 11, le président de la fédération de chasse de l'Aude a tenu a rappeler à ses adhérents que cette autorisation ne constituait en rien un retour à la "normale" :  
 

Dans tous les cas, je ne saurais que vous rappeler, que vos actions restent exceptionnelles au vu de la situation actuelle et d'un confinement total de la population française.

Yves Bastié, pdt FDC 11

La préfecture du Lot a également autorisé la chasse à partir de ce week-end pour réguler la faune sauvage. Un arrêté préfectoral a été publié aujourd'hui.

En Lozère, pas avant mercredi 11 novembre


En Lozère, un projet d’arrêté, rédigé selon les instructions ministérielles devait être présenté ce vendredi aux membres de la commission départementale de chasse et de la faune sauvage (CDCFS).

Si ce projet est adopté, l’arrêté pourrait être publié à partir de lundi 09 novembre.
 

Nous avons bon espoir de la reprise d’une « chasse de régulation » à partir de mercredi.

Joseph Matera, directeur FDC 48



En ce qui concerne les départements de l'Hérault, le Gard et les Pyrénées-Orientales, là non plus les chasseurs ne peuvent pas encore sortir les fusils, les arrêtés étant encore en cours d'élaboration.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
chasse coronavirus/covid-19 santé société agriculture économie environnement animaux nature