Aude : la Fondation de France au secours des maraîchers et des horticulteurs victimes des inondations du 15 octobre 2018

Maraîchage à Peyriac-Minervois (Aude), septembre 2019 / © Frédéric Guibal, France 3 Occitanie
Maraîchage à Peyriac-Minervois (Aude), septembre 2019 / © Frédéric Guibal, France 3 Occitanie

Dans l'Aude, certaines professions agricoles mal assurées peinent à se relever des inondations meurtrières du 15 octobre 2018. La Fondation de France et la Maison Paysanne du département ont décidé d'aider les plus fragiles à rebâtir leurs exploitations. Elles ont redistribué 80.000 € de dons.

Par Valérie Luxey

Alors que l'Aude s'apprête à commémorer le premier anniversaire des inondations meurtrières du 15 octobre 2018, certaines professions peinent à se relever. Mais heureusement, la solidarité continue de jouer à plein. Souvent mal assurés, les horticulteurs et les maraîchers ont ainsi pu bénéficier de l'aide de la Fondation de France et de la Maison Paysanne du département. Car sans assurance, impossible pour eux d'être indemnisés par le fonds des calamités agricoles.
 

Aux côtés des oubliés des indemnisations


Ensemble, les deux organisations ont recensé les besoins des exploitants les plus fragiles, comme l'explique Karine Meaux, responsable "Urgences France et International" à la Fondation de France :
 

Sur chaque intervention en urgence, la Fondation de France va rencontrer toutes les associations de terrain, les autorités locales, et chercher là où sont les "trous dans le filet" pour pouvoir intervenir auprès des plus oubliés.

 

Production perdue


Ainsi, ces jours-ci, chez Willy Laher, maraîcher à Peyriac-Minervois, on prépare l'automne. Aidé de ses employés, il plante des pousses d'épinards qui seront sur les étals dans six semaines. L'hiver dernier, l'agriculteur n'avait presque rien vendu car l'Argent-double, le ruisseau qui coule le long de ses parcelles, avait débordé le 15 octobre 2018, ne lui laissant pas grand chose.

 

Aude : la Fondation de France au secours des maraîchers et des horticulteurs victimes des inondations du 15 octobre 2018
Dans l'Aude, certaines professions agricoles mal assurées peinent à se relever des inondations meurtrières du 15 octobre 2018. La Fondation de France et la Maison Paysanne du département ont décidé d'aider les plus fragiles à rebâtir leurs exploitations. Elles ont redistribué 80.000 € de dons. Avec Willy Laher, maraîcher à Peyriac-Minervois, Karine Meaux, responsable Urgences France et International à la Fondation de France et Sébastien Escande, pépiniériste à Trèbes. - France 3 Occitanie - Alexandre Grellier, Frédéric Guibal


Passer l'hiver sans recette et tout reconstruire


Sans produit à récolter et à vendre, 10.000 € manquaient l'hiver dernier au maraîcher pour passer la saison et se relancer. Sans trésorerie, avec des investissements à faire pour racheter tout ce qui avait été emporté ou abîmé, Willy Laher a pu heureusement compter sur cette aide. C'est le cas aussi de Sébastien Escande, pépiniériste à Trèbes, qui venait de reprendre la pépinière qui l'employait. Lui, a reçu un chèque de 5.000 € :
 

D'entrée, il a fallu beaucoup réinvestir dans les bâches, les systèmes d'arrosage, tous les goutteurs, les distributeurs d'engrais pour les chrysanthèmes et les électrovannes !


Aides à des associations pour ré-animer les villages


Au total, la Fondation de France et la Maison Paysanne de l'Aude ont aidé 23 agriculteurs pour un montant de 80.000 €. Le reste des dons récoltés par la Fondation de France, à savoir près de 60.000 €, ont été redistribués à des associations locales elles aussi oubliées des dispositifs d'indemnisation classiques. Des clubs d'aînés ou de pétanque, entre autres. En tout, 23 structures indispensables pour animer et redonner vie aux communes meurtries par les inondations.

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus