Cet article date de plus de 4 ans

Dans l'Aude aussi, les vendanges sont précoces, et les viticulteurs s'inquiètent

Le gel du printemps dernier a des conséquences lourdes pour les viticulteurs. Dans l’Aude, où les vendanges ont commencé il y a une dizaine de jours, la production sera plus faible cette année : les exploitants craignent une baisse d’au moins 50% de leur chiffre d’affaires.
L’Aude n’y échappe pas : cette année, les vendanges sont en avance. A Coursan, Olivier Hernandez s’active déjà dans ses vignes. C’est la première fois qu’il récolte aussi tôt.

Des vendanges précoces donc, mais aussi en faible quantité. "D'habitude on vide toutes les 6 rangées à peu près, 5-6 rangées, et là on aura fait plus de ¾ de la vigne et on aura vidé 1 200 kilos maximum", constate le viticulteur.

On est loin des 11 tonnes récoltées d’ordinaire sur cette vigne de Merlot. La faute notamment au gel du printemps dernier, qui a tué les bourgeons et empêché la naissance du fruit.

Le reportage de Lily Le Piver et Frédéric Guibal :
durée de la vidéo: 01 min 35
Coursan (11) : des vendanges précoces cette année, les viticulteurs inquiets ©France 3 Occitanie


Conséquences désastreuses

Le cas d’Olivier Hernandez n’a rien d’exceptionnel : c’est 80% des vignes de la plaine du Coursan qui ont été touchées par le gel. Avec des conséquences désastreuses pour les viticulteurs.




Sébastien Boyer, directeur de la cave coopérative de Coursan, estime à 8 millions d’euros la perte cette année.

8 millions sur un chiffre d’affaires d’environ de 15 sur les dernières années, ça fait du dégât.


L’an passé, c’est la sécheresse qui avait déjà causée une production moindre.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viticulture agriculture économie vendanges météo intempéries