• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Carcassonne : des containers comme bureau, plus économique et plus écologique

Des containers comme bureau à Carcassonne dans l'Aude, un nouveau concept qui séduit de plus en plus - 14 février 2019 / © France 3 LR / C.Barbet
Des containers comme bureau à Carcassonne dans l'Aude, un nouveau concept qui séduit de plus en plus - 14 février 2019 / © France 3 LR / C.Barbet

A Carcassonne, dans l’Aude, une start-up propose un nouveau type de construction. D’anciens containers de transports maritimes sont réutilisés pour servir de bureau, un lieu alternatif plus économique et plus écologique aussi qui séduit de plus en plus d’entreprises.

Par Joane Mériot

Travailler dans un container, l’idée ne séduit pas forcément sur le papier. Pourtant, de plus en plus d’entreprises se laissent tenter. 


Economique et écologique


A Carcassonne, une jeune start-up est en train d’installer des nouveaux locaux, d’anciens containers maritimes, pour se développer. Durée du chantier, à peine 6 heures :


Depuis ce matin, on est au déchargement du 4ème container, explique Jean-Baptiste Jarretou, le président de Contain Life, c’est un chantier qui fait 200m² donc il y a sept containers à installer. En moins de six heures, on va installer une construction de 200m².


Si l’entreprise s’est laissée séduire c’est parce que le modèle a de nombreux avantages en plus de cette construction rapide :


C’est écologique puisqu’il s’agit de reconditionner des containers maritimes qui ont déjà vécu leur vie en mer avant les conditions que l’on connait. La seconde raison, c’est que l’on a un prix au m² qui est attractif, puisque c’est deux fois moins cher qu’une construction traditionnelle, nous confie Thibault, responsable de l'UDAF de l'Aude. 
 

Une idée originaire de Nouvelle-Zélande


Jean-Baptiste, le PDG de Contain Life, a découvert les containers lors d’un voyage en Nouvelle-Zélande. En rentrant, il décide de lancer son entreprise pour divers raisons.
"Le fait que ce soit éco responsable, le faible temps de travaux et puis la facilité, il y a un interlocuteur unique, pas besoin d’avoir cinq ou six artisans sur le même chantier, tout est facile à mettre en œuvre."

Aujourd’hui, la société emploie une dizaine de salariés et son carnet de commande est déjà remplie jusqu’à la fin de l’année.

Le reportage de Clément Barbet et Nicolas Chatail

 

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus