Gilets jaunes : plusieurs auteurs de dégradations et d'actes de vandalisme à Carcassonne arrêtés

Des horodateurs et des distributeurs de billets ont été vandalisés à Carcassonne dans la nuit de mardi à mercredi. Grâce à la vidéosurveillance de la ville, la police municipale a pu interpeller plusieurs hommes et femmes se réclamant des gilets jaunes. La façade de France 3 a aussi été taguée.
Carcassonne - dégradations et vandalisme sur des distributeurs de billets et des horodateurs - 28 novembre 2018.
Carcassonne - dégradations et vandalisme sur des distributeurs de billets et des horodateurs - 28 novembre 2018. © F3 LR

Un groupe d'individus cagoulés et habillés de noir a vandalisé 30% des horodateurs de la ville de Carcassonne dans la nuit. Ces hommes et ces femmes s'en sont aussi pris aux distributeurs automatiques de billets, obstruant les DAB avec de la mousse solidifiée. Avec des bombes de peinture orange, ils ont aussi tagué du mobilier urbain et des murs.
 

5 à 10 personnes arrêtées


Malheureusement pour eux, la vidéosurveillance de la capitale audoise a tout filmé.
Ils ont été rapidement interpellés par la police municipale peu avant minuit. Tous se réclament du mouvement des gilets jaunes. Une plainte a été déposée par la ville.

Le porte-parole des gilets jaunes à Carcassonne dit ne pas être au courant des faits et ne revendique pas ces actions illégales.
 
Les locaux de France 3 à Carcassonne ont également été tagués et vandalisés dans la nuit. France 3 a porté plainte contre X.

Notre direction dénonce les attaques verbales et/ou physiques dont font régulièrement l'objet ces derniers jours, nos équipes de reportages et nos journalistes en Languedoc-Roussillon.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prix du carburant consommation économie faits divers police société sécurité