• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Inondations dans l'Aude : les gendarmes patrouillent pour éviter les cambriolages des maisons sinistrées

Des patrouilles de gendarmeries surveillent les rues après les inondations dans l'Aude - Octobre 2018 / © France 3 Occitanie
Des patrouilles de gendarmeries surveillent les rues après les inondations dans l'Aude - Octobre 2018 / © France 3 Occitanie

Suite aux inondations dans l'Aude cette semaine, plusieurs maisons sinistrées sont encore inoccupées ou impossibles à fermer. Pour éviter les cambriolages des patrouilles de gendarmerie surveillent les rues et rassurent les habitants. 

Par E.E / France 3 Occitanie

Chaque soir après une journée de nettoyage, Marie-Jo, une habitante de Trèbes part dormir chez des amis.

Problème, elle est obligée de laisser toutes ses affaires chez elle et sa maison, suite aux inondations, est impossible à fermer. "On a encore plein d'affaires au premier étage, des choses que nous avons pu sauver", affirme-t-elle. 

Alors pour dissuader les éventuels cambrioleurs, des patrouilles de gendarmes ont été mises en place. À Trèbes, ils sont plus de 25 à sillonner les rues en journée et une quinzaine pendant la nuit.
 

Nous avons des patrouilles 24/24h sur Trèbes mais également sur d'autres communes de notre circonscription 


indique Daniel Delpech, major commandant de la gendarmerie de Trèbes. 
 

Deux cambriolages signalés


Depuis le début de la semaine, deux cambriolages ont été signalés. Un chiffre relativement faible selon les gendarmes. 

Après les inondations, la gendarmerie de Trèbes a reçu le renfort de nombreuses brigades, au soulagement des habitants de la commune.
 

On est bien contents de les voir, parce que quand tout est ouvert on peut cambrioler quoique ce soit


confie un habitant. 

Les patrouilles de gendarmes devraient être maintenues au moins jusqu'à la fin du mois d'octobre.
 
Inondations dans l'Aude : les gendarmes patrouillent pour éviter les cambriolages
Suite aux inondations dans l'Aude cette semaine, plusieurs maisons sinistrées sont encore inoccupées ou impossibles à fermer. Pour éviter les cambriolages, des patrouilles de gendarmerie surveillent les rues et rassurent les habitants.  - France 3 Occitanie - Auriane Duffaud et Christian Bestard

A lire aussi

Sur le même sujet

Sète et les Morello : une histoire de famille

Les + Lus