Cet article date de plus de 5 ans

Menace sur l'Ecole Nationale de l'Aviation Civile de Carcassonne

A Carcassonne, les salariés de l'Ecole Nationale de l'Aviation Civile craignent une fermeture du site audois. Un rapport de la Cour des comptes relève que l'ENAC dispose de trop de patrimoine immobilier, ce qui rend la structure trop onéreuse.
Carcassonne-Salvaza (Aude) - l'aéroport - février 2016.
Carcassonne-Salvaza (Aude) - l'aéroport - février 2016. © F3 LR F.Guibal

Les salariés de l'ENAC de Carcassonne proposent de mutualiser leur bâtiment avec les Douanes et la Sécurité Civile. Ce serait une façon de mieux rentabiliser des locaux coûteux.

durée de la vidéo: 01 min 33
Carcassonne-Salvaza (11) : menace sur l'Ecole nationale de l'aviation civile ©F3 LR

De son côté, le député PS de l'Aude et conseiller municipal d'opposition de Carcassonne, Jean-Claude Pérez a alerté le Premier ministre ainsi que la ministre de l'Ecologie.

Implantée depuis 1945, à Carcassonne, l'ENAC emploie 25 salariés sur le site de Salvaza.
Chaque année, une quarantaine d'élèves français et étrangers viennent se former à Carcassonne.

Carcassonne-Salvaza (Aude) -les locaux de l'Ecole nationale de l'aviation civile - 2016.
Carcassonne-Salvaza (Aude) -les locaux de l'Ecole nationale de l'aviation civile - 2016. © F3 LR F/.Guibal

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aéronautique économie transports aériens transports éducation société douanes emploi