Cyclisme : le tour de l'Aude handisport à la rencontre des écoles

Les enfants de Conilhac-Corbières ont fait une ovation aux cyclistes handisport à leur arrivée mardi dans l'école. / © F3LR
Les enfants de Conilhac-Corbières ont fait une ovation aux cyclistes handisport à leur arrivée mardi dans l'école. / © F3LR

Jusqu'à vendredi, une cinquantaine de cyclistes sillonnent l'Aude pour cette 14ème édition du Tour Handisport. Les sportifs sur leurs drôles de machines font étape dans les écoles audoises. L'occasion de sensibiliser quelques 1200 enfants à la différence. 

Par Sylvie Bonnet

C'est devenu un rituel. La rencontre annuelle entre des écoliers et des cyclistes handisports en plein effort sur les routes Audoises. Une aventure sportive et surtout humaine qui a démarré hier mardi pour une cinquantaine de sportifs mais aussi pour plus d'un millier d'enfants qui les reçoivent tout le long du tracé du tour. 

250 kilomètres à pédaler


Certains sont là depuis le début de l'aventure, il y a 14 ans. D'autres entament leur premier tour. Mais pour tous les sportifs engagés dans l'aventure, c'est à la fois un défi personnel et l'occasion de partager, avec d'autres handicapés, des moments forts dans un dépassement collectif. 
Cette année, le tracé du tour cycliste audois handisport renoue avec le relief des Corbières après quelques années à plat dans la plaine. / © F3LR
Cette année, le tracé du tour cycliste audois handisport renoue avec le relief des Corbières après quelques années à plat dans la plaine. / © F3LR

Certains sont non-voyants et circulent en tandem avec un accompagnant. D'autres avancent presque couchés et moulinent avec les bras sur des "hand bikes", ces vélos adaptés aux handicapés atteints aux membres inférieurs. D'autres ont choisi le tricycle pour pallier les déséquilibres et une cycliste participe au tour audois sur son quad electrique. Un réglement très permissif, parce que le résultat et le classement ne sont que des péripéties par rapport aux valeurs essentielles de cette manifestation : le dépassement de soi et la sensibilisation des autres.

Des étapes dans 50 écoles


Les écoles audoises qui accueillent des cyclistes sont déjà au fait du handicap. En amont, les équipes pédagogiques font un travail de sensibilisation, d'autant plus que les enfants handicapés sont désormais présents dans les écoles publiques, au même titre que les autres, comme la loi le stipule. Et juste avant l'arrivée du tour, une équipe de bénévoles entraîne les élèves aux différents vélos utilisés par les handicapés, avec casque et petit drapeau pour que les plus jeunes comprennent concrêtement les enjeux du sport adapté.

Pour exemple, Luc Calmels et Sylvie Bonnet sont allés à Conilhac-Corbières où les enfants attendaient impatiemment les coureurs mardi.
Les écoliers de Conilhac accueillent le tour audois handisport
Luc Calmels et Sylvie Bonnet ont assisté à la rencontre entre les cyclistes et les enfants de Conilhac-Corbières. - F3LR







Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus