Cet article date de plus de 4 ans

Le maire de Leucate maintient son arrêté anti-burkini

Michel Py, le maire LR de Leucate, dans l'Aude, a annoncé vendredi maintenir son arrêté anti-burkini, malgré la décision du Conseil d'Etat de suspendre l'arrêté similaire de Villeneuve-Loubet, dans les Alpes-Maritimes.
Des militants du NPA manifestent contre les arrêtés anti-burkini à Leucate, dans l'Aude - 25 août 2016
Des militants du NPA manifestent contre les arrêtés anti-burkini à Leucate, dans l'Aude - 25 août 2016 © France 3 LR

Ce vendredi, le Conseil d'Etat a suspendu l'arrêté anti-burkini pris par la commune de Villeneuve-Loubet, en Côte d'Azur. La plus haute juridiction administrative a aussi mis en garde tous les maires, dont celui de Leucate, dans l'Aude, ayant interdit ces tenues de bain islamiques très couvrantes.

Maintien mais pas de prolongation


Malgré cette décision du Conseil d'Etat, le maire LR de Leucate Michel Py a annoncé maintenir son arrêté anti-burkini.

Je le maintiens mais il n'y a pas lieu de la prolonger après le 31 août car l'essentiel de la saison touristique est passée", a-t-il indiqué Michel Py.



Plusieurs maires, dont ceux de Nice (Alpes-Maritimes) et Fréjus (Var), ont annoncé vendredi soir maintenir leurs arrêtés anti-burkini.

L'arrêté a "montré son efficacité"


A Leucate, l'arrêté a "montré son efficacité car depuis sa signature (le 17 août) je n'ai eu qu'un cas. Et à l'intervention de la police, ils ont quitté la plage sans qu'il y ait verbalisation", a ajouté le maire de Leucate. Cette commune des Corbières maritimes située entre Narbonne et Perpignan, regroupe Leucate-Plage, Port-Leucate et La Franqui. Elle accueille, à Port-Leucate, un des plus importants centres naturistes de la côte languedocienne.

Le maire de Leucate veut une loi


Selon le maire, la décision du Conseil d'Etat est une "déception mais pas une surprise". "Cela me rappelle l'affaire du voile à l'école, il a fallu attendre 15 ans pour avoir une loi. J'espère qu'on n'aura pas à attendre 15 ans pour interdire le burkini", a-t-il conclu.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
burkini religion société tourisme économie politique les républicains