Les riverains du transformateur EDF de Berriac lancent une alerte aux cancers

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Dubault .

Berriac est un petit village près de Carcassonne, où de nombreux cas de cancers seraient subitement apparus. Selon des habitants, ce serait dû au transformateur EDF tout proche des maisons et aux pylônes THT. "Aucun rapport", répond l'Agence régionale de santé, étude épidémiologique à l'appui.



Sur la commune audoise de Berriac, la cité de l'Espérance est un camp de gitans situé près d'un transformateur EDF et sous plusieurs lignes à haute tension.

D'après les 200 habitants, les cas de cancer se multiplient.



Pour l'ARS, l'Agence régionale de santé, après enquête, les cas de cancer ne peuvent pas être imputés aux lignes électriques.



L’étude épidémiologique portant sur la période 1993/2008 a été menée en 2009. Conduite auprès des médecins généralistes soignant les habitants de la cité, cette étude a recensé un cas de cancer de la thyroïde, deux cas d’affections thyroïdiennes bénignes et deux cas de leucémie.



Le nombre de cas identifiés et la diversité des pathologies recensées ne permettaient pas de conclure à un nombre anormal de ces pathologies parmi les habitants du secteur concerné, précise l'ARS.



Le maire de ce village de 885 habitants demande que les habitants de la cité de l'Espérance soient relogés et indemnisés, il compte alerter la ministre de la Santé et celui de l'Ecologie.
Jean-Pierre Laval et Fred Guibal ont enquêté à la cité de l'Espérance. ©F3LR


 

Le courrier de l'ARS destiné à la presse

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité