• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Leucate : manifestation de militants du NPA contre les arrêtés anti-burkini

Des militants du NPA manifestent contre les arrêtés anti-burkini à Leucate, dans l'Aude - 25 août 2016 / © RAYMOND ROIG / AFP
Des militants du NPA manifestent contre les arrêtés anti-burkini à Leucate, dans l'Aude - 25 août 2016 / © RAYMOND ROIG / AFP

Entre 100 et 350 militants du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) ont manifesté, ce jeudi, dans les rues de la station de Leucate, dans l'Aude, en marge de l'université d'été de leur parti, pour dénoncer les arrêtés interdisant le burkini.

Par Z.S. avec AFP


Une manifestation de militants du NPA, a réuni entre 100 et 350 personnes, ce jeudi à Leucate, contre les arrêtés anti-burkini.

Le port du burkini interdit sur les plages de Leucate


Nouveau parti anticapitaliste (NPA) tient depuis mardi son rassemblement annuel dans cette commune balnéaire de la Méditerranée, dont le maire a pris le 17 août un arrêté municipal interdisant sur ses plages cette tenue couvrant le corps et la tête de certaines musulmanes.

Entre 100 et 350 personnes dans les rues


Entre 100 (selon la police) et 350 militants et sympathisants du NPA (selon les organisateurs) ont défilé dans les rues, certains portant des pancartes "non à l'islamophobie" et "non à l'interdiction du burkini" et d'autres le drapeau du NPA.

Leucate (11) : manifestation de militants du NPA contre les arrêtés anti-burkini
Entre 100 et 350 militants du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) ont manifesté, ce jeudi, dans les rues de la station de Leucate, dans l'Aude, en marge de l'université d'été de leur parti, pour dénoncer les arrêtés interdisant le burkini. - F3 LR - L. Le Piver et F. Jobard

Des manifestants se baignent habillés


Le cortège a ensuite rejoint la plage où une partie des manifestants se sont baignés tout habillés, avant de repartir et de se rassembler devant la mairie annexe de Port-Leucate.

Notre université d'été se tient dans une ville dans laquelle le maire a cru bon de prendre un arrêté pour interdire le burkini sur la plage. On ne pouvait pas ne pas réagir", a estimé auprès de l'AFP Christine Poupin, porte-parole du NPA.


"Un acte de pur racisme"


"Cela ne correspond absolument pas à une situation, ce n'est pas pour répondre à un problème mais pour créer un problème, créer un débat artificiel qui vise toujours la même chose, stigmatiser les musulmans", a-t-elle poursuivi, évoquant un "un acte de pur racisme."

"Aux femmes de décider"


"On voulait dire que dans tous les cas c'est aux femmes de décider", a-t-elle conclu, appelant à une "mobilisation extrêmement large" contre ces arrêtés. La plus haute juridiction administrative française se saisit jeudi de l'interdiction du burkini sur plusieurs plages, qui suscite la controverse en France comme à l'étranger, et révèle des divergences au sein de l'exécutif et de la gauche au pouvoir.

A lire aussi

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus