Cet article date de plus de 7 ans

Des policiers de Narbonne refusent d'être dirigés par un gendarme

Polémique dans l'Aude, au SDIG, Service Départemental de l'Information Générale, les ex-RG. Les 6 policiers de l'antenne de Narbonne protestent contre la nomination d'un officier de gendarmerie à sa tête. Les policiers veulent une hiérarchie policière. Pourtant depuis 2009 un rapprochement s'amorce.

Les syndicats de policiers n'apprécient pas l'une des dernières décisions de Manuel Valls, alors ministre de l'Intérieur.
Il a autorisé la nomination d'officiers de gendarmerie à la tête de services de renseignements de police. 6 antennes des ex Renseignements Généraux sont concernées en France, dont celle de Narbonne.

Une délégation de l'intersyndicale des policiers de Narbonne sera reçue jeudi par le préfet de l'Aude, à Carcassonne.

La guerre police-gendarmerie à la vie dure. Une intersyndicale de police est constituée et envisage des recours contre la décision ministérielle.

A Mayotte et dans la Creuse, ces nominations seraient déjà effectives.

durée de la vidéo: 01 min 05
Narbonne (11) : les policers des RG ne veulent pas d'un gendarme comme chef


Tensions également en Corse entre Police et gendarmerie.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police sécurité polémique