Naskeo Environnement installé à Narbonne rachète Methajade

Narbonne (Aude) - la pépinière d'entreprises Innoveum - archives / © Objectif LR
Narbonne (Aude) - la pépinière d'entreprises Innoveum - archives / © Objectif LR

Le constructeur d’unités de biogaz, Naskeo Environnement, vient d'annoncer, l’acquisition de Methajade, leader national de la méthanisation à la ferme. Avec cette opération, Naskeo compte capter 30% du marché du biogaz agricole.

Par FD avec Objectif Languedoc-Roussillon


Naskeo Environnement vient de procéder à une augmentation de capital de 1,5 million d'euros, afin de racheter les actifs de la société Methajade, basée à Pont-Saint-Martin, en Loire-Atlantique.

Installée à Malakoff, près de Paris, tout en ayant délocalisé son unité recherche et développement au sein de la pépinière narbonnaise Innoveum en 2013, Naskeo met ainsi la main sur le leader de la production de biogaz en «voie sèche discontinue», un procédé adapté pour la méthanisation à la ferme.

Methajade a déjà construit 4 unités sur la base de cette technologie, et dispose d’un portefeuille de dix projets à construire dans les prochains mois.
Pour Naskeo, l’opération a nécessité une levée de fonds réussie auprès de ses actionnaires historiques (XAnge Private Equity et Idinvest Partners) et également souscrite par les fondateurs de l’entreprise, afin de reprendre Methajade, dont le dossier de liquidation judiciaire est suivi par le tribunal de commerce de Nantes, depuis mars 2014.

«Naskeo Environnement était le seul repreneur doté d’un vrai retour d’expérience sur la méthanisation, déclare Frédéric de Lesquen, fondateur de Methajade et directeur du développement au sein de la nouvelle entité. La pérennité de notre activité est désormais assurée sur le long terme, l’équipe est enthousiaste.».




Au terme de cette opération, Naskeo annonce son intention de prendre 30% de parts de marché dans la production de biogaz agricole. La société développe un chiffre d’affaires de 9 millions d'euros, en hausse de 6 millions en trois ans.

Retrouvez l'article d'Anthony Rey sur le site d'Objectif Languedoc-Roussillon

Sur le même sujet

Les + Lus