• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Autoroute Castres-Toulouse : un collectif de maires va déposer un recours contre la déclaration d'utilité publique

Le conseil d'Etat / © MAXPPP
Le conseil d'Etat / © MAXPPP

Il devrait y avoir un recours contre l'autoroute Castres-Toulouse. Le premier ministre vient de signer la déclaration d'utilité publique. Mais un collectif de maires envisage de saisir le conseil d'Etat. D'autres groupes qui réclament une solution alternative pourraient suivre.

Par Juliette Meurin

C'était le 19 juillet. Le premier ministre a donné son feu vert. Edouard Philippe a déclaré d'utilité publique l'autoroute Castres-Toulouse. Un nom a même été choisi, ce sera l'A69.
Mais les opposants sont nombreux, organisés. Ils n'ont pas l'intention de laisser tomber le combat contre cette autoroute entamé il y a plus de 10 ans.

Un collectif de maire l'annonce ce mardi 24 juillet. Moins d'une semaine après la décision du gouvernement. Un recours va être déposé devant le conseil d'Etat, la plus haute juridiction administrative. Reste à savoir avec quels arguments ces élus vont tenter de faire annuler cette DUP (Déclaration d'Utilité Publique). Leur cabinet d'avocats planche sur la question. On en saura plus lors d'une conférence presse prévue vendredi 27 juillet à la mairie de Lacroisille.

D'autres opposants pourraient suivre sur cette voie juridique. Le 20 juillet dernier, France Nature Environnement (FNE) et le collectif RN 126 ont été les premiers à réagir.
Dans un communiqué, José Cambou, vice-présidente de FNE Midi-Pyrénées s'interroge sur la volonté de l'Etat "d'engager une vraie politique de transition écologique et solidaire". Elle rappelle qu’aucune autre solution n’a été étudiée.
De son côté, le Collectif RN 126 évoque "un Etat sous pressions des lobbies locaux".







 

Sur le même sujet

Sète et les Morello : une histoire de famille

Les + Lus