Le coup de gueule du chef aveyronnais Michel Bras pour un droit à bien manger

© Maxppp
© Maxppp

Dans une tribune publiée par le journal Libération, plusieurs Grands chefs de cuisine se sont associés pour lancer un appel au droit à bien manger.
Ils dénoncent une véritable fracture alimentaire au sein de la population. 

Par Karine Pellat

Bien manger ne doit pas être un privilège

Ils sont 70, des personnalités de la gastronomie française, à dénoncer l'industrialisation de l'agriculture et l'uniformisation des produits.
Que l'on soit riche ou pauvre, nous ne mangeons pas de la même façon. Bien manger est même devenu un privilège.
Pour eux manger sainement devrait être un droit inaliénable et indépendant de toute notion de revenu.

Une tribune et une pétition

le coup de gueule de ces grands chefs a été publié dans Libération.
Une pétition a été lancée pour que chacun puisse s'associer à cet appel. 

Extrait :

Peut-on accepter que nos enfants et petits-enfants ne disposent ni de la qualité ni de la diversité alimentaire qui sont encore fragilement les nôtres aujourd’hui  ? Peut-on accepter que notre alimentation et ses ­modes de production soient ­cancérigènes et sources de maladies quand elle devrait apporter santé et bien-être  ? Peut-on accepter de léguer aux générations futures des territoires pollués  ? Comme tant d’espèces animales en voie de disparition, ­des milliers de variétés de fruits, légumes et poissons sont progressivement rayés de notre carte alimentaire.


Une déclaration qui s'adresse aussi aux responsables politiques, et aux candidats à l'élection présidentielle.
Les signataires leur demandent de s'emparer de ces questions et d'y apporter des réponses.

Un reportage de Rouzane Avanissian et luc Tazelmati :

le Chef étoilé Bras signe une tribune en faveur du bien manger.
Miche bras dénonce dans une tribune la fracture alimentaire qui existe en France.

 

Sur le même sujet

Les images des manifestations à Barcelone

Les + Lus