Larzac : 200 manifestants contre l'installation des militaires de la légion étrangère

Publié le Mis à jour le

200 personnes se sont rassemblées pour protester contre l'installation de la légion étrangère sur le plateau du Larzac. 1 300 militaires et personnels devraient s'y installer d'ici à 2018. 

Le collectif Gardem Lo Larzac organisait ce samedi une marche "pour la paix et la démilitarisation de la Terre et du Larzac". Environ 200 personnes ont répondu à l'appel. Le collectif composé de paysans, de citoyens et d'habitants du Larzac proteste contre la densification" du camp militaire du Larzac.

La 13 ième Demi Brigade de Légion Etrangère (DBLE) qui était installée aux Emirats Arabes Unis doit en effet y prendre ses quartiers et d'ici à 2018 ce sont près de 1 300 militaires et personnels qui y vivront. 40 ans après la lutte contre l'extension du camp militaire du Larzac certains y voient une provocation et même "un déni de démocratie". Les circonstances aujourd'hui sont pourtant bien différentes.

Voir le reportage de Mathieu Jarry et Véronique Galy
durée de la vidéo: 01 min 53
Le collectif Gardem Lo Larzac à l'origine de la manifestation



Dans les années 70, le gouvernement avait prévu d'étendre le camp militaire en le faisant passer de 3 000 à 17 000 hectares. Et de nombreux paysans devaient être expropriés. Cette fois il n'en est rien, il s'agit surtout d'installer la 13 ième DBLE sur la commune de la Cavalerie pour remplacer à terme le Centre d’entraînement de l’infanterie au tir opérationnel (CEITO).

Voir le reportage diffusé le 14 Août 1977 lors de l'une des nombreuses manifestations contre l'extension du camp militaire 
durée de la vidéo: 03 min 08
Des milliers de personnes manifestaient en 1977 sur le plateau du Larzac