• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Onet-le-Château (Aveyron) : des policiers et un élu victimes d'un jet de bouteille d'acide lors d'Halloween ?

La mairie d'Onet-le-Château où a eu lieu le jet de bouteille / © Rouzane Avanissian/France 3 Midi-Pyrénées
La mairie d'Onet-le-Château où a eu lieu le jet de bouteille / © Rouzane Avanissian/France 3 Midi-Pyrénées

Le parquet de Rodez a ouvert une enquête après le jet, mercredi, jour d'Halloween, d'une bouteille contenant un liquide non encore identifié contre des fonctionnaires de police et un élu. Il pourrait s'agir d'acide lancé après l'appel national à la purge contre la police sur les réseaux sociaux.

Par R.A et V.A

Un élu municipal, deux responsables de la police et le directeur adjoint départemental de la sécurité publique de l'Aveyron ont-ils été victimes de l'appel national à la purge contre la police lancé pour le soir d'Halloween sur les réseaux sociaux ? 

C'est une des questions auxquelles cherchent à répondre les enquêteurs après le jet mercredi, soir d'Halloween, vers 20:000 d'une bouteille remplie d'un liquide non encore formellement identifié en direction des 4 hommes qui quittaient une réunion à la mairie d’Onet-le-Château (Aveyron) sur les mesures de sécurité mises en place pour la soirée d’Halloween.

Lorsqu'ils sont sortis de la mairie, un homme qui se trouvait en surplomb les a visés avec ce projectile.

La bouteille s’est cassée en tombant à leurs pieds. Quelques gouttes sont tombées sur l’élu municipal. Incommodée, la victime a dû consulter à l’hôpital de Rodez un médecin, qui n'a pas constaté de problème de santé.

La bouteille contenait un liquide que les victimes ont cru identifier à l'odeur comme étant de l'acide chlorhydrique et dont un échantillon a été envoyé pour analyse à Toulouse.

Le maire de la commune, Jean-Philippe Keroslian, joint par téléphone, qualifie cette attaque d’ "adjecte » et annonce qu'il va porter plainte. Il s’agit selon lui d’un cas isolé.

Selon le procureur de la République, Olivier Naboulet, joint également par téléphone vendredi matin, "depuis quelques temps des riverains se plaignent de nuisances sonores et d’incivilités dans le quartier".

L'agresseur n'a pas été identifié.

Voir le reportage de Rouzane Avanissian et de Dominique Cantrelle :

Sur le même sujet

Manifestation du BTP dans le Gard

Les + Lus