• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Chancre coloré : Sète abat ses platanes contaminés

Abattage et décontamination des platanes à Sète - 25 janvier 2016. / © France 3 LR
Abattage et décontamination des platanes à Sète - 25 janvier 2016. / © France 3 LR

On savait que la maladie du platane s'était répandue le long du canal du midi. Elle a atteint Sète où une quinzaine d'arbres ont été abattus.

Par L.C. et D.A.


La maladie du platane contamine des dizaines de milliers d'arbres dans le Sud, notamment le long du canal du Midi.

Jusque-là épargnée, Sète en est aussi victime. Sur 1.200 arbres que compte la ville, quelques spécimens sont atteints. Une campagne d'abattage a commencé aujourd'hui sur la place Aristide Briand. Elle dure toute la semaine.

Des arbres qui virent au rouge, aucun doute, c'est le signe du chancre coloré. Ces 15 platanes doivent être abattus. Cette maladie est incurable et mortelle. C'est la première fois que Sète est touchée par ce champignon introduit en France à la fin de la seconde guerre mondiale, lors du débarquement allié en Provence. Pour les Sétois une page de l'esplanade Aristide Briand se tourne.

les platanes de Sète attaqués par le chancre coloré
D.Aldebert/P.Trouillet

Le foyer de contamination a été identifié en mars dernier, mais il a fallu attendre un an pour lancer les opérations d'abattage, les périodes froides étant moins propices à la dissémination des spores du champignon. Car cette maladie se répand très vite d'arbre en arbre.

Des précautions nécessaires lorsqu'on sait qu'un simple pare choc ou pneu de véhicule contaminé peut transmettre le chancre coloré. Une fois les arbres abattus, les souches retirées, le tout brûlé, il faudra bien étudier l'après.

La municipalité se donne quelques semaines d'observation avant de replanter. Elle doit d'abord s'assurer que le champignon a épargné les autres arbres.

Sur le même sujet

Béziers : Jacques Rançon avoue le meurtre d'Isabelle Mesnage dans la Somme en 1986

Les + Lus