Covid en Occitanie : comment s'organise le retour des visiteurs et de la famille dans les établissements de santé

Les indicateurs liés à l'épidémie de coronavirus sont positifs en Occitanie. Conséquence : depuis vendredi 11 juin, les visites sont à nouveau autorisées dans les hôpitaux de Toulouse et dans les établissements de santé. Sous certaines conditions toutefois. Explications.

Les visiteurs sont à nouveau autorisés dans les établissements de santé, sous certaines conditions. archives.
Les visiteurs sont à nouveau autorisés dans les établissements de santé, sous certaines conditions. archives. © maxppp SUAU Valerie

"Les médecins sont hyper heureux de voir que les patients vont pouvoir être entourés normalement à nouveau" : au CHU (centre hospitalier universitaire) de Toulouse, c'est clairement le soulagement. L'évolution positive de la situation sanitaire en Occitanie permet un assouplissement des règles contraignantes de l'accueil des familles et du public dans les hôpitaux. Donc, depuis vendredi 11 juin, les visiteurs sont de nouveau autorisés à se rendre au chevet de leurs proches.

Dans les hôpitaux...

Attention, il ne s'agit nullement d'un retour total à la normal, un protocole somme toute assez strict reste de vigueur :

Il n'empêche que l'étau se desserre et ces mesures étaient très attendues, à la fois par les patients, les familles et les soignants. "On était assailli de demandes", reconnaît le CHU, notamment concernant la maternité. "Nous en avons informés cette semaine les représentants d’usagers qui sont ravis de cette évolution", ajoute la direction des hôpitaux toulousains.

Et dans les Ehpad ?

Dans les établissements accueillant des personnes âgées, les règles se sont assouplies, conformément aux directives gouvernementales, à partir du 5 juin. Mais il ne s'agit pas de généralité. En effet, près de 45% des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) comptent encore au moins un cas de Covid-19.
La plus grande vigilance doit donc être observée dans l’application des mesures de sécurité sanitaire rappelées dans les recommandations nationales.

Toutefois, cet impératif doit être concilié avec le respect du libre-choix des personnes désirant voir leurs proches. Il est ainsi recommandé aux directions des établissements dont la situation sanitaire le permet d’assurer une reprise des visites des proches.

Le ministère de la Santé

C'est donc aux directeurs et directrices d'établissements d'évaluer les risques. En cas de situation favorable, voici ce qui est désormais autorisé :

Détail d'importance : il est également mis fin à la condition de présence continue d’un professionnel aux côtés des proches durant les visites.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19