Débrayages chez Pierre Fabre dans toute la région Occitanie : les salariés demandent des augmentations de salaires

Cinq syndicats ont lancé un appel à débrayer ce vendredi 15 janvier 2021 dans l’entreprise Pierre Fabre. Après l’échec de négociations salariales, les organisations demandent 60 euros d’augmentation pour tous après une année éprouvante pour les salariés.

Débrayage sur le site du groupe Pierre Fabre à Muret (Haute-Garonne) ce vendredi 15 janvier 2021
Débrayage sur le site du groupe Pierre Fabre à Muret (Haute-Garonne) ce vendredi 15 janvier 2021 © Ouissem Oueslati

Les débrayages au sein de l’entreprise Pierre Fabre sont relativement rares. Pourtant ce vendredi 15 janvier, la CFE-CGC, la CFTC, la CGT, FO et SUD-Chimie ont appelé les salariés du groupe pharmaceutique à débrayer de manière globale sur les différents sites de la région et ailleurs en France (dans le Loiret notamment).

Tous les sites d'Occitanie à l'arrêt une partie de la journée

Débrayage ce vendredi 15 janvier 2021 sur le site de Muret (31) du groupe Pierre Fabre
Débrayage ce vendredi 15 janvier 2021 sur le site de Muret (31) du groupe Pierre Fabre © Ouissem Oueslati

Les sites de Muret et Langlade (Haute-Garonne) ont ainsi vu respectivement 110 et 75 personnes cesser le travail une partie de la journée. À Avène (Hérault), 133 personnes ont débrayé quelques heures ce jour. À Soual dans le bassin castrais (Tarn), ils étaient 160 à prendre part au mouvement de débrayage. Pour le site de Castres, où les salariés sont principalement en télétravail, les chiffres ne sont pas communiqués.

Échec des négociations

Les négociations salariales n'ayant pas abouti et ayant été clôturées de manière unilatérale par la direction en décembre 2020, les syndicats demandent aujourd'hui la réouverture des négociations et 60 euros d’augmentation par mois pour tous les salariés. Ils estiment que cette année 2020 a été "particulièrement éprouvante pour l’ensemble des salariés du groupe." Des augmentations de salaires ont bien eu lieu, et des primes ont été versées, mais au cas par cas, de manière individuelle et non globale. 

175 millions de bénéfices pour le groupe Pierre Fabre

Pour étayer cette demande d’augmentation collective, les syndicats s’appuient sur les bons chiffres de l’année passée. La CGT estime que les bénéfices s’élèvent pour 2020 à 175 millions d’euros c'est à dire +50 millions de plus qu’en 2019.

Par ailleurs, "les salariés ont été contraints de renoncer à des RTT,  cette augmentation est un juste retour des choses en compensation", indique Ouissem Oueslati, le délégué syndical central adjoint de la CGT.

Contactée, la direction du groupe Pierre Fabre ne souhaite pas commenter ce mouvement social.

Les syndicats indiquent que le débrayage reprendra lundi 18 janvier 2021.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région occitanie grève économie social