• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Départementales : le Gard peut-il basculer à droite ?

Département à gauche depuis l'après-guerre, les jeux sont ouverts dans le Gard. Rien n’est encore acquis, ni pour les uns, ni pour les autres. La campagne sera décisive pour déterminer la composition d’une assemblée départementale où le moindre siège pourrait être déterminant.

Par Fabrice Dubault


Jean Denat, PS, élu en octobre 2014, après l'élection de Damien Alary à la tête de la région, sera-t-il le président le plus éphémère du conseil général du Gard ?

La majorité départementale, toutes tendances confondues, qui détient 33 des 46 sièges, est menacée. Damien Alary a décidé de s'impliquer dans la campagne car les tentations de sanctionner le gouvernement, l'unité de la droite et la montée du FN pourraient coûter cher à la gauche.

Composition du Conseil général du Gard après les élections de 2011. / © FTVINFO
Composition du Conseil général du Gard après les élections de 2011. / © FTVINFO

Après sa victoire à Beaucaire, le FN devrait enlever ses premiers cantons. Du coup, qui sera capable de détenir la majorité seule ? Des alliances seront-elles nécessaires pour gouverner ? Le Front National se voit en tous cas déjà aux commandes.

Depuis 1945, la gauche a toujours gouverné dans le Gard, à l'exception de la période Baumet, passé du PS au Mouvement des réformateurs.

Inscrivez vous pour recevoir les résultats et analyses de votre canton dans le Gard.

Le Gard à gauche depuis 1945, peut-il changer de majorité ?
Explications F3 LR : E.Félix

L'analyse politique de l'état des forces dans le Gard avec Stéphane Ratinaud.

Départementales : les enjeux dans le Gard
Analyse de S.Ratinaud F3 LR

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus