En direct DES ASSISES DE L'HERAULT

Le procès du meurtre d'un dealer italien à Mauguio

Le procès aux Assises de l'Hérault des deux assassins présumés d'un trafiquant de drogue italien dont le corps carbonisé a été retrouvé près de l'aéroport de Montpellier en 2009

11:04

LES DERNIÈRES INFOS - Mis à jour le 30/01/2015 à 17:14

    20 ans de réclusion criminelle contre Martinelli et acquittement pour Thierry Holland

    La cour est rentrée à 15 h 00.
    A l'issue de deux heures et demie de délibérations la cour déclare Lorenzo Martinelli coupable du meurtre de Guiseppe Oliva et le condamne à 20 ans de réclusion criminelle.
    Thierry Holland le co-accusé est acquitté.

    D'après son avocat, Martinelli ne fera pas appel de la décision.

    La cour se retire pour délibérer à 12 h 30

    Martinelli exprime ses regrets et ses remords

    Le défenseur de Martinelli conclut

    "Que Martinelli soit condamné mais pour ce qu'il a fait " demande le défenseur de Martinelli en fin de plaidoirie.

    "Il a peut-être une allure qui déplaît mais en lui il y a du remord."
    "Il faut tourner la page et enfin mettre le bon costume." conclut Me Abratkiewicz en se rapprochant de son client.

    Il y a trafiquant et trafiquant

    Selon Me Abratkiewicz son client Martinelli n'est pas un vrai trafiquant. A la différence de Riad Zabbal qui navigue entre le Maroc et le Sénégal.
    "Riad Zabbal qui a négocié son retour en France pour venir déposer devant le tribunal durant le procès."
    Zabbal qui a expliqué que Martinelli a supprimé Guiseppe Oliva pour récupérer le marché.

    Selon Me Abratkiewicz on ne peut donner crédit aux autres dealers venus déposer à la barre qui accuse Martinelli d'avoir étranglé Oliva.

    La scène du crime

    "Cette scène, il faut la décortiquer" explique le défenseur de Martinelli.

    Il revient pour cela au moment de la rencontre des deux dealers italiens à Montpellier;
    Oliva et Martinelli se rencontrent quelques jours avant les faits dans un hôtel. Martinelli entend quelques mots en italien et ils vont "devenir comme cul et chemise" explique Me Abratkiewicz.
    "Ils picolent et ils sont dans la déchéance. Et ils vont recommencer le jour suivant chez Holland"
    Arrive la scène dans l'appartement de Holland.

    "Le final est terrible". s'enflamme l'avocat mais "ce n'est pas la signature d' un réglement de compte."
    "ils sont ivres morts et il suffit d'un mot plus haut que l'autre pour que cela explose".
    L'avocat décrit alors la dispute, la violence, les coups de bouteille.
    Pour lui, ce sont des violences ayant entraînées la mort. Ce n'est ni un meurtre ni un homicide volontaire.

    "Et après on s'en met plein le pif pour se donner du courage."

    Cocaïne et amoniaque

    Me Abratkiewicz décrit l'effet de la cocaïne sur son client.
    "Cette substance qui permet de monter en l'air, d'être dans la lumière et le lendemain matin c'est la misère."
    "Ca brille les paillettes la nuit mais le lendemain on est blafard."
    Il consommait aussi du crack un mélange de cocaïne et d'ammoniaque.

    Le défenseur de Lorenzo Martinelli

    Luc Abratkiewicz procès assassinat Mauguio
    Luc Abratkiewicz défenseur de Lorenzo Martinelli - France 3 LR

    L'ultime question : la sincérité

    "Cela fait des années que Lorenzo Martinelli vous vous mentez à vous même." s'exclame Me Abratkiewicz en s'adressant à son client.
    Le défenseur pose l'ultime question de ce procès "celle de la sincérité"
    "Cet homme est-il à la recherche d'une vérité ou essaie-t-il de vous tromper?" demande l'avocat.

    Me Abratkiewicz rappelle que son client s'est exprimé hier pour dire ses regrets. Et il le croit.
    "On a beau être Martinelli, on a beau être un caïd de bas étage, parfois on tombe"
    Les témoins comme son ex-femme lui ont rendu durant tout le procès l'image d'un homme écrasé, effondré, un homme malade, bipolaire, déjà perdu. Et selon l'avocat, Martinelli a du mal à l'accepter.

    Le défenseur de Lorenzo Martinelli plaide à son tour

    L'acquittement pour Holland est la meilleure solution

    Me Nougaret explique que son client était sous le charme de Lorenzo Martinelli."Martinelli est un charmeur."
    Il a eu peur : "son ADN était sur la scène de crime et le meurtre s'est produit dans son appartement."
    Mais pour le défenseur tout ceci s'est passé sans préparation.

    Me Nougaret demande aux jurés d'écarter toute idée de préméditation.

    "Si vous l'acquittez; il ne touchera rien. Cela ne coûtera rien à la République. L'avocat se rapproche des jurés.
    "si vous l'acquittez il retrouvera sa femme. Elle l'a dit : il est comme il est, et elle l'aime."

    “Ici on juge des gens ordinaires.On ne juge pas des superman. Il est seul.”

    Me Nougaret avocat de Thierry Holland

    "Il se sent responsable" dit l'avocat de Nougaret

    "Il est coupable d'un recel de cadavre qui est un délit correctionnel."."Il est coupable du chef de disparition d'indices" explique Me Nougaret en parlant de son client Thierry Holland.
    (Holland a participé au transport du corps et faisait le guet pendant la crémation du cadavre.)

    "Le réquisitoire (l'acquittement) laisse à penser qu'il s'en sort bien sauf qu'il a déjà purgé 50 mois de prison " fait remarquer l'avocat.

    Pour son défenseur,Holland ne peut pas être considéré coupable de ne pas avoir porter secours à la victime.
    "Il a peur de Martinelli et il ne va pas sauter du deuxième étage."

    Me Nougaret le défenseur de Thierry Holland plaide

    Nougaret meurtre maugio
    Me Nougaret avocat de Holland avant sa plaidoirie - France 3 LR

    "Des doutes je n'en ai aucun " dit l'avocat de Holland

    Me Nougaret défenseur de Thierry Holland salue l'accusation qui demande l'acquittement de son client.
    Acquittement prononcé au bénéfice du doute, comme l'a expliqué l'avocat général.
    "Des doutes, je n'en ai aucun" tient à préciser le défenseur de Holland

    Si il y a eu échanges téléphoniques entre les deux hommes, c'est que "ce sont des compulsifs du téléphone".
    Pour son avocat, Holland a voulu s'enfuir par la fenêtre pendant la scène de meurtre.
    Enfin, ce n'est qu'un pauvre toxicomane, resté cloîtré, volets fermés après les faits. "C'est devenu un clochard"
    On est loin du portrait d'un trafiquant, d'un revendeur de drogue de l'acabit de Martinelli
    "C'est une épave sociale, une épave morale qui est devant Martinelli, le jour des faits."

    L'audience reprend par la plaidoirie de Me Nougaret défenseur de Thierry holland

    “Holland ce n'est pas un trafiquant. C'est quelqu'un qui souffre depuis longtemps.”

    Me Céline Coupard avocat de Thierry Holland plaide

    Lorenzo Martinelli dans le box

    Martinelli ne laisse transparaître aucune réaction pendant les réquisitions

    Martinelli meurtre Mauguio
    Lorenzo Martinelli dans le box des assises à Montpellier - France 3 LR

    L'avocat général requiert 20 ans de réclusion à l'encontre de Martinelli

    L'avocat général Brignol demande aux jurés une peine de 20 ans de réclusion à l'encontre de Lorenzo Martinelli pour le meurtre de Guiseppe Oliva. Elle requiert l'acquittement de Thierry Holland.

    L'avocat général conclura en regardant Martinelli :"Quelque soit la peine prononcée. Mettez votre intelligence au service du bien ."
    Un peu avant l'accusation avait insisté sur la méthode digne du grand banditisme employée par Martinelli.

    Martinelli auteur d'un meurtre pour l'accusation

    L'avocat général explique au jury la différence entre le meurtre passible d'une peine de 30 ans et l'homicide involontaire qui sera plaidé par la défense de Martinelli. Homicide passible d'une peine moitié moins importante.

    Marion Brignol s'appuie sur le témoignage de Holland pour prouver qu' Oliva est bien mort étranglé.
    "La thèse de la dispute qui tourne mal n'est pas probante" poursuit l'accusation en citant les différents témoignages et propos examinés durant les débats.
    "Ma technique préférée c'est la strangulation car on peut voir la pitié dans les yeux de la victime quand elle commence à partir" dira Martinelli selon un témoin.

    Pour l'accusation Martinelli a voulu tué, a tout mis en cause, n'a laissé aucune chance à sa victime.
    Le mobile est crapuleux. "C'est l'appât du gain qui a animé Lorenzo Martinelli." conclut l'avocat général.
    Elle ajoute que Martinelli a dépouillé la victime après les faits.
    Par ailleurs Martinelli poursuit ensuite le recouvrement de ses dettes en menaçant le dealer sénégalais de violer sa soeur ou de casser les jambes de son père. La dette que le dealer sénégalais devait à la victime, devient la sienne.

  • Afficher les messages précédents

Le reste de l'actualité