• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Carnets de vol

Trois samedis par mois à 11h30
Logo de l'émission Carnets de vol

Chutes et parachutes, dimanche 9 juin à 10h45

Chutes et parachutes / © France 3
Chutes et parachutes / © France 3

Cette semaine dans carnets de vol nous allons vous montrer que l’homme peut voler, sans aucune machine. Nous partons à la découverte de la chute libre

Par Régions

Nous essayerons tout d’abord la seule soufflerie en France capable de reproduire les conditions d’une chute libre. Utile pour la formation et l’entraînement des parachutistes, cette soufflerie permet de simuler les 200 kilomètres de vent rencontrés lors d’une chute. Une expérience tout a fait étonnante.

Nous irons à la rencontre de Sophie Bernier, vice-championne du monde de Free Style, une discipline pratiquée en chute libre. Comparable à de la natation synchronisée, mais dans les airs, ce sport de haut niveau demande une incroyable maîtrise des éléments. Sophie cumule plus de 4000 sauts. Quand la grâce s’allie à la performance.

Avant de tester les sensations de la chute libre, Sébastien Turay rencontrera Dominique Pasquet, originaire du sud-ouest, et directeur technique adjoint du paraclub de Bourbon, l’un des plus beau centre de parachutisme et de chute libre en France, car situé dans le magnifique cadre de l’île de la Réunion. Sébastien expérimentera alors un saut en tandem à 4000 mètres d’altitude, avec une vue imprenable sur toute l’île, et recevra une bonne dose d’adrénaline.

Nous refermerons ces carnets de vol avec un vol plus calme, celui des paramoteurs. Un engin volant, mariage du parapente et de l’ulm, qui permet aux parachutistes motorisés, de décoller du sol et de voler tranquillement pendant plus de 3 heures. Nous les suivrons au dessus de paysages magnifiques.

Également dans cette émission nous rencontrerons des passionnés :
Tout d’abord des fondus d’hélicoptères, dont la passion est de restaurer des modèles anciens, dans le cadre du musée de l’aviation légère de l’armée de terre à Dax.

Et d’autres qui ont mis toutes leurs compétences pour restaurer un avion mythique ; le Stampe. Basé au conservatoire de l’air et de l’espace d’Aquitaine à Bordeaux, cet appareil qui a formé des milliers de pilotes militaires est aujourd’hui un avion de voltige toujours autant apprécié par les amateurs de l’aviation ancienne.

Gard : Port Camargue, premier port de plaisance d'Europe célèbre ses 50 ans