Carnets de vol

Trois samedis par mois à 11h30
Logo de l'émission Carnets de vol

Carnets de vol en Île de France, c'est dimanche 10 mars à 10h45

© Cc : Couscouschocolat
© Cc : Couscouschocolat

Carnets de vol, le magazine de l’air et de l’espace vous emmène bien au delà des nuages. Cette semaine, nous nous rendons à Paris et en Ile de France, à la rencontre de passionnés de l’aviation.

Par Emmanuelle Gayet

Nous partons tout d’abord en Seine-et-Marne, à Villaroche, à la découverte d’un musée méconnu et pourtant très riche, le musée aéronautique et spatial du groupe industriel français SAFRAN, leader mondial dans de nombreux domaines comme la motorisation d’avions de ligne, d’avions militaires et de lanceurs spatiaux. Le musée SAFRAN expose les plus belles réalisations des sociétés du groupe. A commencer par une collection unique de moteurs des débuts de l’aviation à nos jours.

Ce groupe industriel français emploie 60 000 personnes dans le monde qui travaillent dans l’aéronautique, l’astronautique, et la défense. Les fabricants de moteurs d’avion Snecma et Turbomeca ou le fabricant de trains d’atterrissage Messier-Bugatti-Dowty sont quelques-unes des entreprises les plus connues du groupe SAFRAN.

Créé en 1986, son musée aéronautique et spatial rassemble des pièces étonnantes qui ont marqué l’histoire des entreprises du gigantesque groupe industriel. Une exposition de plus d’une centaine de moteurs d’avions raconte l’aviation française : de Blériot à la fusée Ariane, en passant par les avions Airbus et Boeings, ainsi que les Mirages et le Rafale.

Nous sommes allé allés à la rencontre de Daniel Declerc, le Directeur du musée SAFRAN.

Nous mettons ensuite le cap vers le centre de Paris et plus précisément la maison de ventes aux enchères Artcurial. Au rond point des Champs Elysées, cet établissement de prestige organise des ventes d’objets de l’histoire de l’aviation. A l’occasion d’une vente exceptionnelle, nous allons à la rencontre de Axelle Givaudant qui est en charge de la vente d’objets mythiques comme : des pièces de décor du film Prometheus, des photos d’art, des maquettes d’avion, des pièces du Concorde (fauteuil, trains d’atterrissage, vaisselle de cabine, uniformes, du mobilier, et même un hélicoptère en état de marche, ainsi qu’un avion à réaction « Vampire ».
Nous allons aussi à la rencontre de ces passionnés qui achètent ces pièces extraordinaires, pour savoir ce qu’ils vont en faire.

La bande annonce :

 

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat