Carnets de vol

Les 1er, 2ème et 4ème samedis de chaque mois à 11h30
Logo de l'émission Carnets de vol

Trois questions à Pierjean Frison, journaliste présentateur de Carnets de vol

© EG. France 3 Midi-Pyrénées
© EG. France 3 Midi-Pyrénées

Pour la première émission, Pierjean Frison a accepté d'enfiler la tenue de l'astronaute. Questions-réponses avec ce passionné d'aviation qui a endossé son nouveau rôle de présentateur de Carnets de Vol avec de multiples envies.

Par Emmanuelle Gayet

Pierjean Frison, les téléspectateurs vous connaissent surtout en tant que présentateur du journal télévisé de France 3 Midi-Pyrénées. Avec Carnets de vol, vous avez accepté la présentation d'un magazine spécialisé dans le domaine de l'aéronautique et de l'Espace. Qu'est-ce qui vous a décidé à relever le défi ?


Pierjean Frison : "En premier lieu la passion que je porte à l'aviation. Avant de devenir journaliste et présentateur, j'étais pilote de chasse. Mon accident de moto a brutalement stoppé ma carrière, mais je reste et resterai toujours captivé par les avions. C'est donc avec un immense plaisir et beaucoup d'envies que j'ai endossé le rôle. Et je reste impatient de continuer l'aventure. Je suis impatient de tester les vols en impesanteur dans avion zéro-G du CNES" où nous irons prochainement."

L'émission entame sa deuxième saison avec de nombreux changements éditoriaux. Que souhaitez-vous apporter à l'émission ? quelle sera votre signature ?


Pierjean Frison. "L'aéronautique et l'Espace sont pour moi deux secteurs que l'on doit associer au rêve. La mission que je me suis donné va dans ce sens. Pour que le spectateur soit aussi passionné que moi et accroche, il faudra donc jouer cette carte. Aller chercher des images et des informations qui le font rêver qui l'emmèment loin dans le ciel et dans les étoiles. C'est d'ailleurs un sacré challenge. Aujourd'hui, le téléspectateur est surinformé. Il faudra donc trouver la ou les pépites afin que l'alchimie opère. En, tout les cas c'est mon ambition et celle de l'équipe du magazine qui est par ailleurs piloté par Nicolas Albrand qui oeuvre sous la casquette de rédacteur en chef du magazine."

Les premières journées d'enregistrement viennent de s'achever. Vous étiez à la Cité de l'Espace dans le décor de l'exposition "Explorez Mars". Quelles sont vos premières impressions ? 


Pierjean Frison. "De très bonnes sensations et également beaucoup de courbatures. L'accueil à la Cité de l'Espace, le tournage avec Sylvestre Maurice, astrophysicien et inventeur de la caméra du robot Curiosity,  qui a l'art et la manière d'expliquer de façon très claire des notions scientifiques parfois difficiles ont été de véritables moments de bonheur. Jusqu'à présent ce ne sont que des rencontres de qualité, d'un très bon niveau qui j'espère sauront captiver le téléspectateur comme je l'ai moi-même été.
Et puis je ne m'attendais pas à être aussi fourbu à l'issue du tournage. J'ai été fortement courbaturé à la suite de l'enregistrement des plateaux sur le simulateur de marche martienne et lunaire sur lesquels je suis resté plusieurs heures. Et je vous assure que cela vaut bien une bonne séance de musculation !"


A lire aussi

Sète (34) : les Assises de la mer et la visite du ministre de l'Agriculture