• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Qui sommes-nous ? en Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon

Le lundi soir après le Soir 3 Un mercredi par mois après Enquêtes de région
Logo de l'émission Qui sommes-nous ? en Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon

“Coupez moteur” ce samedi 30 novembre à 15h20

© Pages et Images
© Pages et Images

Dans le quartier de Celleneuve à Montpellier, le cinéma de quartier ré-ouvre ses portes après plusieurs années de fermeture

Par Emmanuelle Gayet

Films d’action, d’auteur, de science-fiction, d’animation, nous avons tous été plus ou moins marqués par un film, une histoire : le cinéma consciemment ou non fait partie de nos vies. Chacun d’entre nous fréquente les salles obscures pour diverses raisons : se nourrir, comprendre, se rassurer, s’évader, se divertir, avoir peur, oublier... toute une intimité d’images souvent anciennes qui passées au crible de nos mémoires continuent à hanter nos esprits et nos corps.
Dans le quartier de Celleneuve à Montpellier, le cinéma de quartier ré-ouvre ses portes après plusieurs années de fermeture. En face, un salon de coiffure accueille une clientèle nombreuse et hétéroclite. A chaque nouvelle programmation, c’est l’occasion pour coiffeurs et clients de causer de et du cinéma. Au fil des coupes et des brushings, histoires de vie et histoires de cinéma s’entremêlent, se font écho.
 / © Pages et Images
/ © Pages et Images


Une coproduction : France Télévisions, Pages et Images avec la participation de Ciné+
Un film de : Dominique Guerrero, Laure Pradal, Clotilde Verriès

Extrait :

Extrait Coupez moteur


Pourquoi ce film ?

Pour toutes les trois, réalisatrices et membres d'un collectif de réalisateurs, la réouverture du petit cinéma d'un quartier de Montpellier fut pour nous l'occasion de réaliser un documentaire où l'on causerait cinéma. Le décor idéal de notre film s'avéra être rapidement le salon de coiffure d'en face où les programmes du cinéma étaient épluchés par les clients. Pendant les repérages, nous nous sommes aperçues qu'en évoquant des films, les clients dévoilaient leur vie : des récits qui étaient souvent de véritables scénarios...

La réalité rattrape la fiction

Petite anecdote :  nous avons filmé une cliente, propriétaire du bureau de tabac du quartier, lors de son récit des différents cambriolages dont elle a été victime. Devant nous, c'était un vrai film d'action qui défilait avec une dose de suspense, la description des armes utilisées, etc... Le lendemain, la réalité dépassait la fiction, un nouveau cambriolage avait lieu dans son bureau de tabac...


le MHB enfin victorieux en ligue des champions