occitanie
Choisir une région

La France en vrai

Le lundi soir vers 23.00
Logo de l'émission La France en vrai

La série documentaire Territoire polars s'invite en Corse, samedi 8 juin à 15h20

Avec Jean-Pierre Santini, un des penseurs du mouvement autonomiste, nous entrons dans la tourmente de la grande histoire. / © INA
Avec Jean-Pierre Santini, un des penseurs du mouvement autonomiste, nous entrons dans la tourmente de la grande histoire. / © INA

Notre road movie corse commence avec Okuba Kantaro, écrivain de polar corse. Ici on l’appelle « le japonais corse ».

Par Emmanuelle Gayet

Notre road movie corse commence avec Okuba Kantaro, écrivain de polar corse. Ici on l’appelle « le japonais corse ». Avec lui nous allons poser les bases de la figure du héros du polar en Corse : il doit envier et surveiller son voisin, savoir tenir sa langue, mourir jeune et en bonne santé, et de préférence pour un lopin de terre.

Avec Jean-Pierre Santini, un des penseurs du mouvement autonomiste, nous entrons dans la tourmente de la grande histoire. Nous allons revenir sur le drame de Furiani, dans la peau d’un tueur au grand cœur.

Avec Élèna Piacentini, c’est de l’amour bestial qu’il va être question. Du sexe sauvage, comme le maquis. Un conte pour grande personne.

Hélène Ferrari part à la recherche de ce que les femmes ne doivent pas savoir : les secrets des hommes d’affaires, doubles vies et réalité à facettes. Alix est un policier des renseignements généraux. Il est tombé amoureux de l’île de beauté et parle de qu’il connaît le mieux, des jeunes sans repères qui joue les caïds et deviennent de vrais durs à cuire, quitte à en mourir.

Marie Neuser est une corse de Marseille. Adolescente la jeune Marie déteste ce bout de terre au milieu de l’eau où elle passe des vacances obligatoires. Alors elle va se faire peur et convoquer la mort, qui sera au rendez-vous, comme toujours en Corse.

Le polar en Corse, guerrier et sauvage comme la nature qui l’inspire, se conjugue dans la noirceur des utopies.

Un film de Jean-Pierre Vedel
Une production de l'INA et de France Télévisions

Un extrait du documentaire 
Extrait du documentaire Territoires Polars en Corse


Avant-propos de Jean Pierre Vedel

Les polars parlent des gens qui vivent, là, ici et maintenant : une population, celle d’une ville, d’un village, d’un milieu. Ils parlent de nous, ils nous parlent.
J’ai voulu mettre en valeur ce regard de proximité, cette approche concrète du territoire, ce désir de réalité qui traverse la fiction du polar et le rend indissociable du lieu même où l’intrigue se déroule, un lieu concret, unique, incontournable.

J’ai filmé le pays comme un personnage, beau mais fourbe, où la lumière cache l’ombre et la violence. Les coins glissants, trop sombres, les marécages, les gouffres…tous jouent leur rôle dans cette histoire.

J’ai filmé les écrivains, qui nous donnent les clés du pays tel qu’ils le vivent ou le rêvent.

J’ai filmé avec l’idée qu’il fallait qu’entre mes images comme entre leurs lignes on devine le pays, « ici et maintenant ». Car le polar est le nouveau roman social. Balzac, Zola, Victor Hugo seraient aujourd’hui publiés dans la Série Noire.

Le documentaire est là, entre les lignes des polars.

Territoire polars
Une collection en série


Depuis quelques années les adaptations télé ou ciné des polars fleurissent sur nos écrans petits et grands, et on ne compte plus les festivals consacrés au genre.

Qu’on se le dise, le polar est dans le vent, un vent qui a commencé à souffler du côté de Marseille avec feu Jean-Claude Izzo, est passé par Toulouse avec Pascal Dessaint et Bordeaux avec Hervé Le Corre. Il est remonté jusqu’en Normandie avec Philippe Huet en passant par Paris avec Didier Daeninckx.

Dans cette nouvelle collection, Territoire polars, le polar est un moyen original de revisiter une région et d’en dresser non pas la carte postale mais le portrait en noir sur fond rouge. Chaque film documentaire reprendra des romans qui s’inspirent de faits divers ou racontent un lieu, une ambiance, un état d’esprit, toujours étroitement liés au territoire.

Du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, les régions se racontaient hier à travers les contes et les légendes populaires. Aujourd’hui, elles se racontent avec des polars.

« Territoire polars » a demandé une véritable synergie entre les antennes régionales et nationale de France 3, une expérience fructueuse.
Pour cette première saison de « Territoire polars », quatre régions ont coproduit cette série avec l’INA. Les moyens de production ainsi fédérés ont permis à cette collection de prestige de voir le jour. Les régions Midi Pyrénées, Normandie, Corse, Languedoc-Roussillon se sont associées. Chacune de ces régions aura en avant première une diffusion des quatre films de « Territoire polars ». Au mois d’Août, dans une collection d’été, France 3 nationale  diffusera les quatre films sur tout le territoire.