• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Qui sommes-nous ? en Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon

Le lundi soir après le Soir 3 Un mercredi par mois après Enquêtes de région
Logo de l'émission Qui sommes-nous ? en Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon

Martin Guerre, le retour au village, à revoir le lundi soir 22 février à 00h30

© Cinétévé
© Cinétévé

Plus de 30 ans après, Daniel Vigne retourne à Balagué en Ariège sur les traces de son film "Le retour de Martin guerre". Les habitants se souviennent, racontent et se livrent...
Mêlant passé et présent, ce retour au village nous livre une belle chronique de la ruralité contemporaine...

Par Guiseppin Marie-France

Balagué en Ariège. En 2014 l'on compte 61 habitants dans ce village isolé de moyenne montagne… Ils étaient plus de 900 au début du XXème siècle !

Il y a 33 ans le réalisateur Daniel Vigne l’avait découvert alors qu’il cherchait des décors anciens pour tourner un film dont l’action se déroulait au XVIème siècle avec Gérard Depardieu et Nathalie Baye ; « Le retour de Martin Guerre ».

Extrait :
Extrait du documentaire Martin Guerre, le retour au village

Adapté par Jean-Claude Carrière et lui-même d’un fait divers de l’époque, cette histoire raconte celle d’une incroyable substitution d’identité. Un homme revient au village après des années d’absence à la guerre. Tout le monde le reconnaît, sa femme et toute sa famille. Il reprend le travail de la ferme, ses amours, jusqu’au jour où un soldat de passage déclare en le voyant que c’est un usurpateur.
Le vrai Martin il l’a laissé quelque temps auparavant dans le Nord, à la bataille de Dunkerque ! Qui dit vrai ? Sa femme ou ce soldat itinérant ?

Beaucoup d’habitants du village figureront dans le film et revêtiront des costumes du XVIIIème siècle, partageant leur temps entre des scènes rurales et leur vrai métier de paysans, le même qu’on leur demandait de jouer autour des principaux acteurs.

Francine Fortunat avec Gérard Depardieu / © Odette Bareille 2014
Francine Fortunat avec Gérard Depardieu / © Odette Bareille 2014

Ce film propose d'explorer la mémoire individuelle et collective de la population qui se prêta à cette expérience si peu banale dans ce cirque montagneux qui abrite cette communauté rurale.

La famille de Gilles Bareille, qui, enfant, a participé au film. / © Cinétévé
La famille de Gilles Bareille, qui, enfant, a participé au film. / © Cinétévé

Quels souvenirs ont gardés ces figurants d’hier de cette invasion soudaine d’une équipe de cinéma avec ses exigences, ses débordements et ses fantaisies ?
Quel regard porté sur ce passé, sur leur passé ?

Photo Gilles Bareille, enfant, figurant dans le film. / © Odette Bareille 2014
Photo Gilles Bareille, enfant, figurant dans le film. / © Odette Bareille 2014

Quel présent vivent-ils, à quelles difficultés leur métier d’éleveur soumis à des règles européennes les confrontent-ils ?

 / © Cinétévé
/ © Cinétévé

Voyage dans la mémoire, regard sur aujourd’hui et demain, émotion du temps qui passe ? Mais aussi relation du cinéma avec son sujet : quelles traces peut laisser une œuvre dans une vie ?
Village de Balagué / © Daniel Vigne
Village de Balagué / © Daniel Vigne

Un documentaire de Daniel VIGNE

Une coproduction Cinétévé et Orange Studio
Avec la participation de France Télévisions
Le soutien du Département de l’Ariège et de la Communauté de Communes du Castillonnais
Et la participation du Centre national du cinéma et de l’image animée et de la Région Midi Pyrénées

Diffusion le 7 mars 2015 à 15h25 sur France 3 Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon.
Diffusion nationale le lundi soir 25 mai 2015 vers 23h45.


Rediffusion le lundi soir 22 février 2016, à 00h30 sur France 3 Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon.
 

Daniel Vigne en quelques mots 

Sensibilisé à la cause du monde rural, Daniel Vigne avait déjà réalisé en 1979, une série documentaire de six volets sur cette thématique de la ruralité qui s'intitulait "inventaire des campagnes". En 2009, il sillonnera notre région Midi-Pyrénées pour réaliser "Femmes en campagne", un documentaire sur la place des femmes dans la société rurale actuelle. Il reviendra nous rendre visite en 2011 pour cette fois donner la parole aux jeunes qui vivent aujourd'hui à la campagne avec son documentaire "Une jeunesse en jachère".

Daniel Vigne est réalisateur, scénariste et documentariste. Il a travaillé de nombreuses fois pour le cinéma et la télévision. En 1982, son film "Le retour de Martin Guerre" avait obtenu 3 Césars.
Pour en savoir plus sur sa filmographie cliquez ici
 

Paroles de réalisateur

Une trentaine d’années après le tournage du « Retour de Martin Guerre » j’ai éprouvé le besoin de savoir ce que les habitants de Balagué, décor du film, étaient devenus.

Curieux de connaître ce que ces habitants-figurants pour la plupart avaient gardé en mémoire ainsi que ce qu’ils vivaient aujourd’hui sur leurs terres de moyenne montagne vouées à l’élevage ; j’attendais leurs réflexions sur le présent. Juste des histoires humaines.

Balagué, par la diffusion du film, avait fait le tour du monde sans qu’ils le sachent. Des personnes dont les visages restaient gravées sur la pellicule n’étaient plus. Les vies avançaient au rythme des saisons, qu’allais je capter dans ce balancement du temps ?

Je suis revenu un peu comme le héros de mon histoire !


La première fois que je suis retourné à Balagué, au début de l’année 2014, ce fut une vraie surprise pour les villageois. Il fallait renouer le contact, retrouver un lien interrompu, deviner qui était qui.

Pour d’autres, à l’énoncé d’un film que j’allais à nouveau tourner ici même, c’était une perspective financière agréable car le long métrage leur avait donné des salaires très appréciables en plus des lignes électriques enterrées qui mettait l’harmonie de l’architecture en valeur. J’avais beau parler de la modicité d’un tournage de documentaire, sur mon  visage était avant tout écrit : ci-né-ma !

Trois mois plus tard je débarque. Un 4x4 en tout et pour tout. 4 personnes.
- "Mais Daniel ton équipe, les camions, quand tout cela arrive t’il ?"
Montrant mon opérateur, le preneur de son et l’éclairagiste-machiniste- régisseur, je déclare que tout le monde est là. Nous sommes au complet !
- "Ahhhhhh…"

Cela se termina par un grand éclat de rire voilant sans nul doute une petite déception.
On me tata les poches, non il n’y avait pas de liasses….
Après ce fut le bonheur du travail retrouvé, intense comme la longueur des journées rurales.
ept jours de filmage, d’émotions partagées et un nouveau départ de Balagué.

Dans quelque temps je reviendrai et ses habitants découvriront le film.

Daniel Vigne.

Hérault : une fillette de 20 mois et sa mère retrouvées mortes aux Rives