La France en vrai

Le lundi soir vers 23h. Un mercredi par mois après Enquêtes de région.
Logo de l'émission La France en vrai

“Un autre présent”, le samedi 20 septembre à 15h20 sur France 3 Midi-Pyrénées

© Cinergie production
© Cinergie production

Histoire d’une maison de retraite spécialisée où personne ne parle de la maladie d’Alzheimer alors qu’on la devine partout.

Par Guiseppin Marie-France


C’est à travers une approche esthétique cinématographique que la maladie est représentée dans ce documentaire tourné au fil des quatre saisons.
Un film où pensionnaires, personnel soignant mais aussi l’équipe de tournage vivent la même histoire.
Un autre présent

Note d'intention de l'auteur-réalisateur, Hakob Melkonyan

De nationalité arménienne, je vis depuis trois ans à Limoges. Ma décision de venir vivre en France a été motivée par l’envie d’approfondir la découverte du style cinématographique français, étant passionné par celui-ci depuis toujours.
J'ai fait des études de réalisateur de cinéma en Arménie tout d’abord, puis en Allemagne. J'ai réalisé des clips, des courts métrages et des documentaires en Arménie ainsi qu'en France.
Ce film documentaire sera tourné dans la maison de retraite “Les 5 Sens” à Landouge, près de Limoges. Le scénario a été transmis aux intéressés (les habitants de la maison de retraite) et seront filmés avec leur accord. Et si des changements doivent s’effectuer durant le tournage, ceux-ci se feront en concertation avec les intéressés. Car le film ne sera pas traité avec un seul protagoniste mais avec tous.
Le film ne parlera pas des questions sociales autour d’Alzeimer. Il n'y aura pas de voix off explicatives qui prend le spectateur par la main. Les seuls commentaires seront ceux des protagonistes dans leurs discussions.
Il s’agit avant tout d’un projet artistique sur lequel je travaille depuis longtemps. Ce projet permet à des gens de s’exprimer malgré leurs problèmes physiques ou mentaux. Le film permettra de découvrir les dernières bribes de leurs mémoires ainsi que le lien qui les unit au sein de la maison de retraite. "Le masque blanc" symbolise un miroir sur lequel ils peuvent reconstruire leur propre visage.
Les habitants d’une maison de retraite sont souvent considérés comme sans avenir, sans utilité. Ils sont les oubliés de notre histoire commune. Or, dans la vie d’un individu, il y a toujours plusieurs histoires à l’intérieur d’une grande et probablement que leur vie à la maison de retraite sera leur dernier voyage. Pour avoir partagé de nombreuses heures avec tous pour écrire ce film, je reste persuadé que ces personnes, même âgées, ont encore beaucoup à nous apprendre. J'insiste : beaucoup ont des capacités professionnelles bien supérieures aux gens vivants en-dehors comme ceux qui se présentent comme des acteurs professionnels. Ils ont leur mot à dire, surtout en matière artistique. Je laisserai s’exprimer leur point de vue. Le but est de montrer aussi qu’il se crée un véritable mouvement au sein de cette maison de retraite. Le film, rythmé par les saisons, se veut joyeux, émouvant… rempli d’humour.

Un film de Hakob Melkonyan
Une coproduction France Télévisions et Cinergie productions