La France en vrai

Le lundi soir vers 23h. Un mercredi par mois après Enquêtes de région.
Logo de l'émission La France en vrai

Brexitanie, un documentaire qui s'intéresse aux citoyens britanniques d'Occitanie

Lizzie / © Equipage
Lizzie / © Equipage

En 2016, les Anglais ont fait le choix de quitter l'Union Européenne. Un choc pour les 27 000 britanniques d'Occitanie, 2ème région d'accueil des Anglais en France. Mais comment se préparent-ils au Brexit ? Et dans quel état d'esprit ? Un documentaire à voir, le lundi 2 décembre 2019, à 22h50.

Par Guiseppin Marie-France

Revoir l'émission

Pour les Britanniques qui vivent en Occitanie, le Brexit est une mauvaise surprise. Tout risque de devenir compliqué : voyager entre la France et l’Angleterre, se faire soigner, travailler, faire du commerce, étudier...

Teaser
Teaser Brexitanie

Ali et Lizzie vivent en Occitanie depuis bientôt 20 ans. Aujourd’hui retraitée, Lizzie règne sur un potager bio et sur la plus belle cabane de jardin de tout l’Hérault.

Louisa a débarqué dans le Gers il y a 12 ans, avec bébés, mari et valises. Adieu Londres, son stress, sa pollution et son métier de podologue. Elle a appris la charcuterie et élève des cochons noirs de Bigorre.

Michael, résolument Irlandais face aux Anglais, résolument européen face au Brexit, a connu New York, Paris, Boston dans l’hôtellerie de luxe. Il a ouvert un incroyable pub irlandais-gersois dans un village où le dernier café venait de fermer.

Elisa, 15 ans, parle anglais ou français à la vitesse des ados, Peter et Deborah font du vin, Perry dessine des canards à bérets…
 
Dessin de Perry Taylor / © Perry Taylor
Dessin de Perry Taylor / © Perry Taylor

Mais que viennent-ils tous chercher en Occitanie où ils sont – tout de même – 27 000 ? Qu’est-ce que le Brexit risque de changer pour eux et pour nous ?

En racontant leur histoire, ils tracent aussi un portrait, parfois inattendu, de la France et de la vie en Occitanie.

Brexitanie
Un documentaire de Bérangère Casanova
Une coproduction France télévisions et Equipage


Diffusion sur France 3 Occitanie, le lundi soir 2 décembre 2019, à 22h50
Peter, vigneron à Caux / © Equipage
Peter, vigneron à Caux / © Equipage

Bérangère Casanova, paroles de réalisatrice

Décembre approche, il ne vous aura pas échappé que, dans notre région, les plus beaux marchés de Noël sont ceux organisés par les Britanniques. L’intérêt de ces marchés réside aussi dans les muffins et autres Christmas cakes à déguster dans une ambiance typically british. L’an passé, c’est sous l’auvent d’un « food truck » de fish and chips, un vieux tub Citroën repeint aux couleurs de l’Union Jack, que je me suis interrogée sur le poids et l’implication de la communauté anglo-saxonne dans la région.

Mr Fish and Chips, derrière ses fourneaux, tenait une conversation de café du commerce sur les probabilités d’un départ des Anglais de l’Europe. Le ton semblait bon enfant et l’assemblée majoritairement anti Brexit. On m’expliqua que les pro Brexit avaient déjà quitté la région, question de cohérence : difficile de continuer à vivre en France et de s’afficher Brexiter contre l’Europe…

J’ai perçu, sous le flegme britannique, des interrogations teintées d’inquiétude. J’ai commencé à poser des questions à mes voisins de chips mayonnaise : que faisaient-ils en France ? D’où venaient-ils ? Que pensaient-ils du Brexit ? Allaient-ils repartir en Angleterre ou rester en Occitanie ? En fait, la même question que celle posée aux Anglais lors du referendum de juin 2016 : leave or remain ?

Le feuilleton politique qui se joue depuis trois ans à Londres et à Bruxelles a pris d’un seul coup une autre réalité. Parce que 27 000 britanniques vivent en Occitanie, les vagues de la politique anglaise allaient créer des remous jusqu’au bord de la Méditerranée. J’ai eu envie de comprendre ce qu’ils étaient venus chercher ici, dans cette culture méridionale si éloignée de leurs racines, de savoir quelle était aujourd’hui, quelle serait demain, leur identité.

Quelques mois plus tard, mes voisines anglaises ont organisé une soirée pour fêter le départ annoncé de l’Angleterre à l’horizon européen. Elles souhaitaient remercier leurs amis français de les avoir accueillis sur ce qu’elles appellent « une petite pièce de terroir » et témoigner de leur volonté de rester citoyennes de l’Europe en Occitanie. Le film a commencé ce soir là.
 
Bérangère Casanova, auteur et réalisatrice du documentaire Brexitanie / © DR
Bérangère Casanova, auteur et réalisatrice du documentaire Brexitanie / © DR

Itinéraire

Après des études de journalisme et des débuts dans la presse écrite, j’ai fait mon entrée dans l’audiovisuel comme animatrice et productrice à France 3, d’abord en région Bourgogne-Franche-Comté puis sur l’antenne nationale à Paris. En 1990, un nouveau pas est franchi avec la rencontre de Stéphane Lebon et la création de la société de production EQUIPAGE. Je passe derrière la caméra et en régie pour mes premières réalisations. J’y suis toujours.

Bilan de bientôt 30 ans d’aventure audiovisuelle : pour la télévision, des documentaires consacrés aux cultures du monde, à l’opéra, la littérature, l’histoire, les arts plastiques, des magazines culturels, des émissions exceptionnelles pour les chaînes françaises, France 2, France 3, TV5 ou internationales (Liban, Grèce, Etats-Unis, Canada..).

Pour les entreprises et le milieu associatif, des documentaires, des courts métrages, des web vidéos.

Extraits de Filmographie.

Documentaires 
:
  • Aimé Césaire, une île d’avance (Public Sénat – France 0)  - Portrait politique de l’écrivain  qui pose la question de l’identité martiniquaise.
     
  • Plaisance, un jour, un an, quarante ans.  un village du Haut Languedoc accueille depuis 40 ans des handicapés en réinsertion par le travail et le partage au quotidien d’un terroir rude et magnifique.
     
  • Prix spécial du jury du Festival du documentaire solidaire – Lyon 2014
     
  • Bernard Pivot, les années Apostrophes (France 5) - Portrait dans le cadre de la collection Empreintes.
     
  • Geluck, l’Homme à la tête de chat (France 5/RTBF) - De la BD au dessin de presse, le décryptage de l’œuvre de Philippe Geluck.
     
  • Sélection au FIFA 2012 (festival International du Film sur l’Art), Montréal.
     
  • Québec-Vancouver (France 5 – TV5) - Une traversée du Canada d’Est en Ouest, au fil de rencontres avec des communautés francophones du Nunavut, du Manitoba ou des Territoires du (grand) Nord.
     
  • Les Saisons de Fontevraud (France 3 - Histoire) - L’histoire de l’Abbaye de Fontevraud et de ses grandes heures, en 4 saisons. (4x26 minutes, docu-fiction).
     
  • Grains de folie, petite histoire du caviar français (France 5 / France 3 Ouest)
     
  • Comment l’histoire des esturgeons croise celle des Ballets russes, des starlettes de la côte d’opale, des restaurateurs parisiens et modifie les habitudes d’un village de la Gironde.
     
  • Robert Carsen, un faiseur de rêves (France 2, La Cinquième, Opéra Bastille, Mezzo) - Portrait d’un metteur en scène d’opéra nouvelle génération et de sa dream-team, au travers de la création de trois œuvres, de la Bastille à la Scala de Milan et au Liceu de Barcelone.
     
  • Les voyages d'Orient (La Cinquième, 2 M, Edition DVD) - Récits de voyage, caméra à l'épaule dans un Maroc réel et rêvé, mythique et contemporain. (6X26 minutes, reportages et docu-fiction).
     
  • Un siècle d'écrivains – Amadou Hampâté Bâ (France 3 - 1999) Le portrait de l’un des grands auteurs contemporains de l'Afrique noire.
Magazines
  • La Grande Librairie  - Création et production du magazine littéraire hebdomadaire de France 5.
  • Double Je (France 2 – TV5 – RFO)  Magazine mensuel de France 2 (2002- 2007) animé par Bernard Pivot, sur la double culture des intellectuels et des artistes étrangers qui ont adopté la langue et la culture française.
  • Des Mots de Minuit (France 2) – Production et réalisation à l’étranger d’émissions spéciales du magazine de France 2, animé par Philippe Lefait. 
  • 30 jours d’Afrique (TV5- CFI) – Magazine mensuel (52’) géopolitique de l’Afrique avec Claude Sérillon.
  • Bouillon de Culture (France 2) : Production des émissions spéciales de Bernard Pivot à l’étranger (Prague, Beyrouth, Bamako, Santiago du Chili, Québec, Jérusalem, Lisbonne…).