• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Qui sommes-nous ? en Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon

Le lundi soir après le Soir 3 Un mercredi par mois après Enquêtes de région
Logo de l'émission Qui sommes-nous ? en Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon

Documentaire : Fini de jouer ou la retraite des sportifs de haut niveau

Eva Roche est une ancienne kayakiste de haut niveau / © Eva Roche
Eva Roche est une ancienne kayakiste de haut niveau / © Eva Roche

Le sportif de haut niveau a eu une vie exceptionnelle, hors normes. Un être entièrement habité par sa pratique. L’arrêt de sa carrière est un moment particulièrement délicat. Il faut réussir à se réinventer une identité, loin des projecteurs.
 

Par Emmanuelle Gayet

Revoir l'émission

" On n’a jamais été préparés à l’après carrière. Jamais ! On était dans l’insouciance, on dépensait plus d’argent que l’on gagnait. A l’arrivée, pour 8 joueurs sur 10, on est arrivés au bord d’un gouffre total. Rentrée d’argent zéro. Je suis retourné en Avignon, avec ma femme et deux enfants en me disant : qu’est-ce qu’on va faire demain ?"  raconte Laurent Paganelli, l’homme de terrain le plus célèbre de France.

Dans les sports désargentés comme la gymnastique ou la natation, la tâche n’est pas facile :

"Pendant 20 ans, tu t’es entraîné deux fois par jour, tu as eu des compétitions : quand ça s’arrête, là c’est terrible, du jour au lendemain, ils sont Monsieur et Madame tout le monde avec leur caddie au supermarché. Beaucoup de nageurs dépriment" assure Philippe Lucas, l’entraîneur de Laure Manaudou.

Mais 9 fois sur 10, la reconversion se passe bien, assure Makis Chamalidis, psychologue du Sport. Le sportif a beaucoup d’armes pour s’assurer une belle reconversion : sa notoriété, des économies pour certains, le goût de l’effort, la discipline, l’abnégation, sa capacité à se remettre en question et à se battre pour gagner sa place.


Un film de Maxime Boilon

Une coproduction : REAL Productions- France Télévisions

 

Le soulagement de Michael Guigou après la victoire du MHB sur Rhein Neckar