occitanie
Choisir une région

La France en vrai

Le lundi soir vers 23h
Logo de l'émission La France en vrai

La route et le temps, un documentaire hommage à Frédéric Jacques Temple, figure de la littérature Languedocienne

Frédéric Jacques Temple / © Daniel Martin
Frédéric Jacques Temple / © Daniel Martin

Frédéric Jacques Temple, poète-écrivain Languedocien, nous a quittés le 5 août 2020, à l’âge de 98 ans. France 3 Occitanie lui rend hommage le mercredi 7 octobre à minuit, en nous proposant un voyage dans son monde poétique et littéraire, avec pour toile de fond, les paysages du Languedoc.

 

Par Marie-France Guiseppin

Revoir l'émission

voir ou revoir le documentaire La route et le temps (...)
Frédéric Jacques Temple, poète Languedocien, mais aussi romancier, traducteur, essayiste et journaliste, nous a quitté le mercredi 5 août 2020, à l'âge de 98 ans. Le documentaire "La route et le temps, l'oeuvre-vie de Frédéric Jacques Temple" revient sur sa trajectoire et nous plonge dans son monde poétique et littéraire avec pour toile de fond, les paysages de sa terre natale : la région du Languedoc-Roussillon.

Né à Montpellier le 18 août 1921, le poète reçoit à 92 ans le prix Apollinaire pour l’ensemble d’une œuvre importante. il avait déjà reçu en 2003, le Grand Prix de Printemps de la Société des Gens de Lettres, et en 1990, le Prix Valery Larbaud, pour son « Anthologie Personnelle ».  Il a également obtenu une dizaine de prix littéraires pour un nombre significatif de ses œuvres.
Frédéric Jacques Temple en visite à Anduze dans le Gard / © Daniel Martin
Frédéric Jacques Temple en visite à Anduze dans le Gard / © Daniel Martin
Frédéric Jacques Temple, se sent de la même famille poétique que Blaise Cendrars, précurseur de la poésie moderne, avec qui il correspond après guerre, il lui rend visite à Villefranche sur mer, une longue amitié s’installe, jusqu’au décès de Cendrars en 1961.

Il fera partie du premier cercle des Cendrarsiens, avec les spécialistes que sont les Professeurs, Claude Leroy, Rino Cortiana, invités dans le film  et avec lesquels il partage une grande complicité.   

Le documentaire qui lui est consacré, vise à s’immerger dans le parcours de l’homme, que Serge Brindeau dans son Panorama de la littérature française depuis 1945 a qualifié de « poète cosmique ». Jean Carrière, en 1972, dans la dédicace de son célèbre roman L’Épervier de Maheux, le voit en « poète américain », Claude Leroy en fait le « poète univers », et précise que « ces qualificatifs ne sont pas synonymes mais qu’ils ont bien des points communs, qu’ils renvoient à un profil de poète particulier, à une attitude devant le monde, à une vision du monde qui nourrit toute l’œuvre de Frédéric Jacques Temple ».

Il est apparu fondamental de mettre en images le monde de Frédéric Jacques Temple en gardant en mémoire une citation de Bachelard qu’il affectionne : « dans l’homme tout est chemin perdu » en précisant, «  j’invente donc un passé qui est le mien, mais aussi celui d’un autre que je fus. Je tente de rassembler les mille débris d’un miroir brisé » et de « mettre les pieds dans les vieilles empreintes. »
Frédéric Jacques Temple avec l'équipe de tournage sur le Causse du Larzac / © Daniel Martin - Les films du Yasur
Frédéric Jacques Temple avec l'équipe de tournage sur le Causse du Larzac / © Daniel Martin - Les films du Yasur
Une enfance riche en événements, dans le Languedoc où le jour de ma naissance, un prunier fût planté au bord de la Sorgues à Fondamente, dit-il, comme pour attester de son attachement à ses racines. Entouré d’une nature généreuse et sauvage, Fréderic Jacques Temple fait partie de ces rares êtres qui rêvent à tout moment l’impossible.

Ces années sont vécues pleinement, l’enfance avec l’oncle « Blaise » complice, qui fait de lui un Robinson Crusoé et l’initie aux mille secrets de la nature. Garrigue, montagne et étangs, deviennent ses lieux de prédilection. Frédéric Jacques Temple précise : «  la nature n’était pas la toile de fond, mais une part essentielle de l’existence. »

Pensionnaire à l’Enclos Saint François à Montpellier, il puise à la source du savoir et se découvre une passion pour la musique et les livres qui lui ouvrent les portes du monde. Au sortir de sa jeunesse, il part pour l’Algérie en 1942, et se voit mobilisé pour la guerre l’année suivante. S’ensuit la terrible campagne d’Italie et des Ardennes, qui se termine en Allemagne. Il est empreint à jamais par cette douloureuse épreuve, qui transparaît dans une grande partie de son œuvre.
Frédéric Jacques Temple (au centre) avec Henry Miller (à gauche) et Joseph Delteil (à droite) / © Frédéric Jacques Temple pour les Films du Yasur
Frédéric Jacques Temple (au centre) avec Henry Miller (à gauche) et Joseph Delteil (à droite) / © Frédéric Jacques Temple pour les Films du Yasur
La route et le temps sont jalonnés de rencontres, Blaise Cendrars, l’homme à la main amie, mais aussi Joseph Delteil, Lawrence Durrell et Henri Miller. Ses amis peintres, Jean Hugo, Alain Clément, Vincent Bioulès, Louis Charles Eymar, Albert Ayme et bien d’autres dont l’amitié nourrie sa vie quotidienne. L’amitié chez Frédéric Jacques Temple est sans doute la chose au monde qu’il aime partager et souvent autour de bons repas, il affirme « ne perdre de la vie la moindre goutte de son miel ».

Homme libre, profondément ancré dans la vie, à l’esprit vif, enthousiaste, curieux, dévorant tout ce qui l’entoure, épris de nature et de musique, le violoncelle, instrument de la  mère  imprègne à jamais la mémoire du poète, « quelle musique monte en ces branches et va s’épanouir pour apaiser la soif ? »

Denis Lavant intervient en voix off afin de nous restituer toute la puissance poétique et sera mis en scène dans trois parties du film. Michel Galabru évoquera leur enfance à l’Enclos Saint François in situ.
Frédéric Jacques Temple avec Michel Galabru / © Daniel Martin - Les films du Yasur
Frédéric Jacques Temple avec Michel Galabru / © Daniel Martin - Les films du Yasur
Le documentaire accorde une place primordiale aux  paysages naturels de la région Languedoc-Roussillon : domaine de prédilection et vaste décor onirique du poète.

De prestigieux témoins ont accepté de nous livrer chacun dans son domaine, les clefs de l’œuvre de Temple, tel que Gilles Gudin de Vallerin, Claude Leroy, Bruno Doucey, Gérard Lieber, Jean Claude Forêt, Pierre-Alain Tâche

Il est temps de prendre la route dans une interrogation poétique et littéraire, au travers des garrigues, des forêts, des étangs, des montagnes et du littoral du Languedoc-Roussillon avec Frédéric Jacques Temple pour guide…

LA ROUTE ET LE TEMPS
L’œuvre-vie de Frédéric Jacques Temple

Réalisation Oswald Da Cruz
Auteur et scénario : Daniel Martin

Production : Daniel Martin & Les films du Yasur

Diffusion sur France 3 Occitanie, le mercredi 7 octobre 2020, à Minuit 
L'étang de l'or (Hérault), un lieu qu'affectionnait particulièrement Frédéric Jacques Temple / © Daniel Martin - Les Films du Yasur
L'étang de l'or (Hérault), un lieu qu'affectionnait particulièrement Frédéric Jacques Temple / © Daniel Martin - Les Films du Yasur