Enquêtes de région

Logo de l'émission Enquêtes de région

Les défis de la médecine de demain en Occitanie

Le robot Rosa né à Montpellier guide les gestes du chirurgien au millimètre près / © France 3 LR
Le robot Rosa né à Montpellier guide les gestes du chirurgien au millimètre près / © France 3 LR

A Montpellier, la médecine de demain est déjà en marche : la robotique ou les jeux vidéos se mettent au service de la santé. Parallèlement, les zones rurales et périurbaines en Occitanie souffrent de désertification médicale et l'Etat mise sur la télémédecine pour rapprocher patients et médecins.  

Par V.Luxey, J.Valin, I.Petit-Félix, A-S.Mandrou

Revoir l'émission

Montpellier invente la médecine du futur 


La médecine de demain est déjà en marche aujourd’hui à Montpellier. Dans ce domaine, la ville qui abrite la plus ancienne faculté de médecine en exercice au monde ne cesse de se réinventer. Mais aujourd’hui, l’innovation et la découverte échappent largement aux médecins : les thérapies deviennent technologiques, numériques, la robotique devient incontournable.

Les protocoles de soins se passent parfois même de la bonne vieille pharmacopée, à l’image de ces « serious games » qui ambitionnent de soigner et de rééduquer. Ainsi, le CHU de Montpellier coordonne-t-il actuellement une étude européenne autour d’un jeu visant à traiter les enfants atteints de troubles de l’attention et d’hyperactivité.

La ville abrite aussi plusieurs développeurs dans ce domaine, à l’image de Natural Pad, dont les jeux vidéos de rééducation équipent déjà une soixantaine d’établissements à raisons de 1000 « joueurs » hebdomadaires, personnes âgées ou victimes d’AVC. 
La référence en matière d'innovation au service de la santé, ce sont les robots d’assistance chirurgicale conçus dans l'atelier de recherche et de développement de la société Medtech, dont le siège est à Montpellier.

Face à ces apports venus d’autres disciplines, que reste-t-il aux médecins et aux chercheurs ? Le vaste champ de la recherche fondamentale et de ses applications cliniques. L’hôpital Saint-Eloi abrite ainsi l’IRMB, qui travaille sur le retardement du vieillissement des cellules. Les tests sur souris de laboratoire ont déjà commencé. La cible est d’établir un protocole de soins sous forme d’injections pour soigner, par exemple, l’arthrose. Autant de révolutions qui pourraient changer, à terme, le rapport des médecins à leurs patients.

Reportage de V. Luxey, B. Pansiot-Villon, F. Rinauro et J.M Leupe, A. Vaillant

Invités 
Professeur Jacques BRINGER, ancien doyen de la faculté de médecine de Montpellier et professeur d’endocrinologie CHU de Montpellier
Professeur Michel Mondin, doyen de la faculté de médecine de Montpellier et chef de service ORL au CHU de Montpellier
Manon Girard, guide conférencière à l'office de tourisme de Montpellier
Tournage de l'émission Enquête de région à la nouvelle faculté de médecine située près du CHU de Montpellier / © A-S.Mandrou
Tournage de l'émission Enquête de région à la nouvelle faculté de médecine située près du CHU de Montpellier / © A-S.Mandrou


Déserts médicaux, à chacun son remède


En Occitanie, l'offre de soins est supérieure à la moyenne nationale mais sa répartition est inégale. Travail en équipe, mesures incitatives à l'installation, compagnonnage des jeunes internes ou encore télémedecine, des remèdes existent pour réduire ces déserts médicaux. Exemple dans le Gers, en moins de 10 ans, le département a perdu 7% de ses médecins généralistes. C'est la plus forte baisse de la région.

En Occitanie, un tiers du territoire est en zone de vigilance. Depuis 2012, l'Etat propose des mesures incitatives à l'installation comme le contrat d'engagement de service public, réservé à des internes qui choisissent les zones rurales. Ainsi, l'Aveyron a réussi à inverser la tendance en 4 ans.
Sur les bancs de la faculté de médecine de Toulouse, les étudiants sont sensibilisés à ces questions démographiques. Pour rapprocher le patient du médecin, le ministère de la santé mise aussi sur la télémédecine. L'Etat va débloquer 40 millions d'euros pour étendre la pratique dans les maisons de retraites.

D'ici 2030, l'Occitanie fera face à un défi majeur. Notre région va perdre 8% de ses médecins généralistes alors que dans le même temps sa population augmentera de 30%. Le ministère de la santé a décidé d'augmenter le numérus clausus. Effet placebo ou véritable remède ? Les avis sont partagés.
Mais une chose est sûre, les zones sous médicalisées s'étendent là où ne les attendait pas. Désormais, les périphéries des villes et les quartiers prioritaires souffrent eux aussi de cette désertification.

Reportage d'E.Coorevits, V.Albinet, P.barguisseau et P.Dick
Téléconsultation entre une équipe soignante et son patient et à distance un médecin spécialiste. / © France 3 MP
Téléconsultation entre une équipe soignante et son patient et à distance un médecin spécialiste. / © France 3 MP

Invités 
Pierre Polard, maire de Capestang
Jean-Louis Chauzy, Président du Conseil Economique et Social Environnemental de la région Occitanie

Une émission diffusée mercredi 25 janvier vers 23 h 20 après le soir 3 sur France 3 Midi-Pyrénées et France 3 Languedoc-Roussillon
Présentée par Anne-Sophie Mandrou et Tangi Kermarrec
Réalisée par Daniel Call
T. Kermarrec, journaliste de France 3 et J-L Chauzy, Président du Conseil Economique et Social Environnemental de la région Occitanie sur le tournage d'Enquête de Région au jardin des plantes de Montpellier / © Emmanuelle Bretaud
T. Kermarrec, journaliste de France 3 et J-L Chauzy, Président du Conseil Economique et Social Environnemental de la région Occitanie sur le tournage d'Enquête de Région au jardin des plantes de Montpellier / © Emmanuelle Bretaud


Anne-Sophie Mandrou, journaliste à France 3 et l'écorché d'anatomie à la faculté de médecine de Montpellier sur le tournage de l'émission Enquêtes de Région / © Claire Walkowiak Anne-Sophie Mandrou et Tangi Kermarrec / © Danièle Mutel

 

A lire aussi

La foirefouille retire un costume de torero

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne