• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Rugby Magazine

Le samedi à 12h05  
Logo de l'émission Rugby Magazine

Les clubs de Narbonne et de Béziers sous les projecteurs de Rugby Magazine, samedi à 12h05

Archives 2012- Narbonne / Béziers s'affrontent dans le championnat de Pro D2 / © MaxPPP
Archives 2012- Narbonne / Béziers s'affrontent dans le championnat de Pro D2 / © MaxPPP

Après les clubs de Bigorre samedi dernier, c'est le tour des clubs de Narbonne et de Béziers d'être sous les feux des projecteurs de Rugby Magazine. On reviendra sur les années fastes et sur la situation du moment avec Alain Estève.

Par Emmanuelle Gayet

Revoir l'émission

Ce samedi, dans Rugby Magazine, direction le Languedoc-Roussillon pour visiter deux anciens clubs de légende qui ont fait le rugby français, nous sommes cette semaine à Béziers et Narbonne.
L'ASBH a été 11 fois champion de France entre 1961 et 1984. Le RC de Narbonne Méditerranée, dont les joueurs étaient surnommés "Les blacks de Méditerranée", a gagné deux fois le championnat de France en 1936 et 1979.

Karine Deroche reviendra sur les moments de gloire de ces deux clubs. Elle aura comme invité fils rouge des plateaux  Alain Estève, ancien joueur de Béziers et de Narbonne et ancien joueur international dans les années 70. Il nous livrera ses plus beaux souvenirs de cette époque faste.

Le club de Béziers est actuellement dans le trio de tête de la Pro D2. Equipes et joueurs mettent tout en oeuvre pour retrouver une place dans l'élite. La saison 2015/2016 est payante car les résultats sont là.

Didier Codorniou sera notre invité pour l'entretien. Cet ancien joueur de Narbonne et du Stade Toulousain, ancien international du XV de France dans les années 80 se rappelle des grands moments.

Puis, nous irons sur les traces du  RC Narbonne plage, le deuxième club de rugby de Narbonne. Celui-ci renaît de ses cendres après plusieurs années en sommeil. Comment va-t-il résister face à son aîné ?


Montpellier : la colère des résidents du centre social Bonnard après une descente de police musclée