Viure al paìs

Trois dimanches par mois à 10h45
Logo de l'émission Viure al paìs

Le VAP occitan invite le musicien Jean-Michel Espinasse

Dans l'émission VAP en occitan, Jean-Michel Espinasse, musicien et animateur pédagogique reviend sur la situation de l’enseignement de l’occitan dans le Gers. / © France 3 MP
Dans l'émission VAP en occitan, Jean-Michel Espinasse, musicien et animateur pédagogique reviend sur la situation de l’enseignement de l’occitan dans le Gers. / © France 3 MP

Pour ce quatrième magazine de l’été présenté par Sirine Tijani, nous vous proposons de revoir ces 3 reportages qui nous parlent de l’identité occitane. Jean-Michel Espinasse, musicien et animateur pédagogique revient sur la situation de l’enseignement de l’occitan dans le Gers.

Par Isabelle Petit-Felix

Revoir l'émission

CÒP D’UÈLH : Los pichons Gerseses e la lenga nòstra
De Sirine Tijani et Virginie Beaulieu
La situation de la langue occitane dans le Gers est paradoxale. Si les actions et les manifestations peuvent sembler moins dynamiques et spectaculaires qu'ailleurs, s'il n'existe pas d’école calandreta et peu de sections bilingues dans l'enseignement public, l'occitan est pourtant bien ancré chez de nombreux Gersois, grâce notamment à des passionnés tels que les membres du Creo 32, de l’Ostal Gascon ou encore Marie-Françoise Rivail et Pierrette Luche, chargées de mission à la langue et la culture occitanes au Conseil Départemental.
Ces deux dernières travaillent au développement de l'occitan, en direction notamment de la jeunesse, de la naissance à l'adolescence. Une équipe de Viure al País est allée à la rencontre de ces passionnés, professeurs, assistantes maternelles ou membres d'associations qui défendent sans relâche la lenga nòstra dins Gèrs.
Professeurs, assistantes maternelles ou membres d'associations défendent la lenga nòstra dins Gèrs. / © France 3 Midi-Pyrénées
Professeurs, assistantes maternelles ou membres d'associations défendent la lenga nòstra dins Gèrs. / © France 3 Midi-Pyrénées

FÒTO D’ÒC : Catherine Caucat 
De Myriam François et Laurence Boffet
Catherine Caucat est entrée dans le Fòto d'òc et nous dit son plaisir de parler cette langue avec son mari Dominique. Ensemble ils l'ont apprise au Centre Saint-Guilhem avec Joan Larzac. Aujourd'hui c'est à travers des associations qu'ils promeuvent la langue. Vous pourrez les rencontrer au Cercle occitan Max Rouquette et au café occitan une fois par mois à la Calandreta de Gignac où un invité vient présenter son travail et échanger avec les participants. Entendre Catherine parler et raconter est un vrai coup de fouet pour le renouveau de l'occitan !
Catherine Caucat conte en langue occitane au sein du cercle occitan Max Rouquette à St Guilhem et à la Calandreta de Gignac dans l'Hérault. / © France 3
Catherine Caucat conte en langue occitane au sein du cercle occitan Max Rouquette à St Guilhem et à la Calandreta de Gignac dans l'Hérault. / © France 3

LO PAÍS : L’identitat setòria
De Sirine Tijani et Jack Levé 
Dans le cadre d’une série diffusée dans l’Edicion Occitana de France 3 le samedi, nous partons chaque mois à la découverte de l’identité occitane d’une ville, de la plus petite à la plus grande. Nous avons décidé de nous promener ce mois-ci à Sète, port de pêche languedocien à l’identité bien marquée, ville d’Yves Rouquette et de Pierre François et qui accueille chaque été les fameux tournois de joutes auxquels tous les Sétois se rendent en famille.



Stephan Pélissier fait appel de la décision de la justice grecque