• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Viure al País

Tous les dimanches à 10h55
Logo de l'émission Viure al País

3 portraits dans Viure al pais ce dimanche 5 juillet à 11h30

© France 3 Midi-Pyrénées
© France 3 Midi-Pyrénées

Ce dimanche, Viure al pais vous propose de voir ou de revoir 3 portraits :

  • Franck Dolosor est journaliste à Euskal Irrati Telebista
  • Peir Joan Masdiset nouvel écrivain occitan
  • Jean François Saïsset

Par Emmanuelle Gayet

RETRACH : Franck Dolosor, journaliste basque
De Denis Salles et Didier Bonnet

Franck Dolosor est journaliste à Euskal Irrati Telebista pour le côté français. Il travaille sur les programmes en langue basque, mais s’intéresse depuis plusieurs années à la troisième langue du Pays après le basque et le français, à savoir l’occitan.
Le gascon, est en effet la langue historique d’une partie du Pays Basque. Ainsi Bayonne, Anglet, Biarritz et plus généralement le Bas-Adour sont historiquement et culturellement gascons.
Cette langue présente sur son territoire représente aussi une vraie richesse pour la région, c’est ce qu’il nous explique.

RETRACH : « Pèir Joan Masdiset  »
De Denis Salles et Olivier Prax
Peir Joan Masdiset est un nouveau venu dans le paysage littéraire occitan. Son livre, "Los camins per baish" transporte le lecteur dans un Bordeaux un peu particulier, où se mêlent milieux du vin et de l'immigration, histoire et fiction...Rencontre avec ce jeune auteur.

VIRALENGA : Jean-François Saïsset
De Myriam François et Laurence Boffet

Le fauteuil rouge est allé dans le Minervois pour démarrer la saison. C'est l'été indien.... Jean François Saïsset nous accueille dans son village de Trausse-Minervois et nous balade entre vignes et garrigues. Sa voix résonne dans les carrières de marbres qui sont aujourd’hui exploitées ponctuellement. Il raconte des histoires de clochers et ce personnage truculent campe avec humour les personnages qui lui ont fait aimer cette langue. C'est un homme libre qui porte en lui l'âme occitane et défend avec vigueur sa culture.

Aude : la dernière chapellerie de la haute vallée renaît en coopérative