Viure al País

Tous les dimanches à 10h55
Logo de l'émission Viure al País

Culture, Histoire et gastronomie catalanes dans Viure al pais en catalan, dimanche 16 juin à 11h30

La Trobada, restaurant solidaire / © Elsa Panadès / France 3 Languedoc-Roussillon
La Trobada, restaurant solidaire / © Elsa Panadès / France 3 Languedoc-Roussillon

Dans cette émission, vous partirez à Cerbère, puis à Terrassa (Espagne) dans un restaurant solidaire. Vous irez goûter le coscoll, la plante sacrée des catalans et découvrirez les oeuvres du graphiste révolutionnaire Helios Gómez.

Par Emmanuelle Gayet

Touche pas à mon Centre!
Céline Llambrich, Frédéric Savineau, Pascale Barbès

Cerbère, dernier village de la Côte Vermeille avant la dite frontière espagnole. Il y a 37 ans, un centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelle y ouvrait ses portes. Un centre réputé, considéré comme l’un des 4 plus importants de l’Etat français sur le plan technique. Mais il y a 6 ans, la délocalisation de l’activité a été votée pour raisons économiques. Un projet qui a provoqué un tollé auprès des salariés mais aussi de l’ensemble du village de Cerbère. Aujourd’hui et malgré le temps qui passe, la mobilisation reste intacte et continue d’empêcher cette délocalisation.

No Toquis al meu Centre!
Cervera, últim poble de la Costa Vermella abans de passar del costat de l’Estat espanyol. Fa 37 anys, un centre de reeducació i readaptació funcional hi obria les seves portes. Un centre famós, considerat com un dels 4 més importants de l’Estat francès per la seva tecnicitat. Peró fa 6 anys, la deslocalització de l'activitat va ser votada per raons econòmiques. Un projecte que va provocar la mobilització dels assalariats peró també de tot el poble de Cervera. Una resistència que no disminueix amb el temps i que encara avui impedeix aquesta deslocalització.


La Trobada, restaurant solidaire
Elsa Panadès, Joan Lopez

Payer son resto en donnant du temps. C’est l’idée solidaire qui a pris forme à Terrassa, près de Barcelone dans les locaux de la Colla castellera.
Il s’appelle La Trobada et dans ce restaurant, pas comme les autres, la moitié des clients paye en monnaie sonnante et trébuchante (6€50 le menu) et l’autre en donnant de son temps. A la plonge, au service ou en cuisine, une heure de travail équivaut à un repas. Grâce à cette initiative, financée par la Marató et la mairie de Terrassa, La Trobada espère ainsi venir en aide à environ 200 personnes, touchées par la nouvelle pauvreté, sur une année.

La Trobada, restaurant del temps
Pagar el seu restaurant donant temps. És l’ideia solidària que acaba de concretitzar-se a Terrassa, a prop de Barcelona en els locals de la colla castellera.
Es diu La Trobada i en aquest restaurant, no pas com els altres, la meitat dels clients paga amb diners (6€50 el menú) i l’altra amb temps.  A rentar plats, al servei o a la cuina, una hora de treball correspón a un àpat. Gràcies a aquesta iniciativa, finançada per la Marató i l’ajuntament de Terrassa, La Trobada espera així poder ajudar sobre un any unes 200 personnes tocades per la nova pobresa.


Helios Gómez, l’irréductible
Júlia Taurinyà, Frédéric Savineau

Helios Gómez (1905-1956) fait parti des artistes révolutionnaires oubliés. Anarchiste, son œuvre est indissociable de son engagement politique. Affichiste avant-gardiste, il participa à la révolution graphique espagnole de la première moitié du XXème siècle. Son fils Gabriel s’emploie à diffuser son œuvre et à réhabiliter la mémoire d’Helios Gomez.

Helios Gómez, irreductible
Helios Gómez (1905-1956) forma part d’aquests artistes revolucionaris oblidats. Anarquista, la seua obra és indissociable del seu compromís polític. Cartellista avant-guardista, participà a la revolució gràfica espanyola de la primera meitat del segle XX. El seu fill Gabriel prova de difondre l’obra i de rehabilitar la memòria del seu pare.

 / ©
/ ©

Coscoll, plante sacrée des catalans
Marc Tamon, Frédéric Savineau

Connaissez-vous le coscoll ? A prononcer "couscouill". C'est la plante sacrée des catalans. A la fin du printemps, depuis des siècles, ils partent la ramasser en Cerdagne et  en Vallespir. C'est en effet dans ces montagnes catalanes qu'elle est le plus répandue. Une plante que l'on trouve entre 1000 et 2000 mètres dans des paysages sauvages et magnifiques. Consommée en salade, cette plante aurait entre autre, selon les amateurs, le pouvoir de purifier le sang.

Coscoll, planta sagrada dels catalans
Es que coneixeu el coscoll ? És la planta sagrada dels catalans. A final de primavera, des de fa segles, van a buscar el coscoll a Cerdanya o Vallespir. Molt presenta a les muntanyes catalanes, el coscoll es pot trobar entre 1000 i 2000 metres en aquests paisatges salvatges. Menjada en amanida, aquesta planta tindria entre altra i segons els aficionats el poder de purificar la sang.