• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Viure al País

Tous les dimanches à 10h55
Logo de l'émission Viure al País

Quand la langue d'Oc est la troisième langue du Pays Basque, à découvrir ce dimanche à 11h30 dans Viure al pais

© MaxPPP
© MaxPPP

Saviez-vous qu'au Pays Basque, la langue d'Oc est également bien présente ? C'est ce dont nous parlera Franck Dolosor. Puis, nous irons en Camargue pour la fé di biou. On survolera Bram dans l'Aude. Et on finira en musique avec le groupe Coriandre.

Par Emmanuelle Gayet

Revoir l'émission

RETRACH : Franck Dolosor, journaliste basque
De Denis Salles et Didier Bonnet

Franck Dolosor est journaliste à Euskal Irrati Telebista pour le côté français. Il travaille sur les programmes en langue basque, mais s’intéresse depuis plusieurs années à la troisième langue du Pays après le basque et le français, à savoir l’occitan.
Le gascon, est en effet la langue historique d’une partie du Pays Basque. Ainsi Bayonne, Anglet, Biarritz et plus généralement le Bas-Adour sont historiquement et culturellement gascons.
Cette langue présente sur son territoire représente aussi une vraie richesse pour la région, c’est ce qu’il nous explique.

NATURA E TRADICION : Les Gardians de Camargue
D’Aymeric Jonard et Jack Levé

Entre Lunel et la Camargue, les garrigues et les étangs résonnent encore du pas des chevaux et des taureaux. Nous sommes dans le pays de la "fe di biou", où des passionnés se consacrent corps et âme à leurs troupeaux. Au printemps, on procède à la prophylaxie des taureaux de façon à prévenir la tuberculose bovine. C'est également la période de la vermifugation des chevaux, procédé qui prévient les maladies gastro-intestinales. Profondément ancrée depuis deux siècles " la fe di biou" est signe d'un attachement profond à un certain mode de vie camarguais où les troupeaux semi-sauvages qui fréquentent les zones humides représentent un exemple unique au monde.

CÒP D’ALA : « La vilòta eclesiala – Bram » (rediffusion du 21/04/2013)
D’Amic Bedel et Pierre Brun

« Còp d’ala », pourrait se traduire en français par « À tire d’aile ». Avec cette nouvelle série événement, nous vous invitons à partir à la découverte de l’Occitanie, mais vue du ciel.
Dans ce cinquième épisode, l’exemple d’un village ecclésial. Bram est certainement le village circulaire le mieux conservé d’Europe. Un enclos ecclésial qui apparaît autour de l’an mil, en pleine « paix de Dieu » où comment l’église « offre » sa divine protection en jugulant les exactions commises par certains seigneurs locaux. 

MUSICA : Lo Garric, balèti
De Myriam François et Jean-Pierre Duntze

Le groupe Coriandre bien connu depuis bientôt 20 ans grâce aux Trad'Hivernales de Sommières, rencontre chaque année un public de plus en plus nombreux. Denis Galvier multiplie les expériences en créant des groupes nouveaux comme : Sors les mains de tes poches, formation musicale qui intervient dans les écoles et enseigne aux enfants les danses traditionnelles revisitées. Ou encore, Lo Garric, plus ancré dans la musique et la danse traditionnelle pures. Avec ce dernier, il est surprenant de voir danser du trad sur des rythmes jazzy, mais les codes sont là.
Denis, trace un chemin assez exemplaire en matière de transmission et d'humanité. Musique et danse sont étroitement liées, et la tradition rime avec modernité. C'est une affaire qui avance et les balètis avec Denis Galvier ne sont pas près de disparaître… Nous avons rencontré le groupe Lo Garric, pour un balèti à Sommières, à l'occasion de la sortie de leur dernier cd.

Hérault : 1.500 teufeurs à la rave-party de Viols-en-Laval sous surveillance