• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Viure al País

Tous les dimanches à 10h55
Logo de l'émission Viure al País

Une émission VAP consacrée aux arts, dimanche 10 août, à 11h30

Tableau de Nicolaï GRESCHNY : le purgatoire / © Nicolaï GRESCHNY
Tableau de Nicolaï GRESCHNY : le purgatoire / © Nicolaï GRESCHNY

Les arts occitans à travers les âges. Dans ce magazine vous en trouverez trois déclinaisons différentes.

Par Emmanuelle Gayet

ARTS : « Nicolaï Greschny, un artista rus en Occitània  »
De Benoît Roux et Olivier Denoun

Si vous êtes déjà entrés dans une église de Midi-Pyrénées vous avez certainement croisé son œuvre.
Nicolaï Greschny a peint plus de 150 églises en France, en totalité ou en partie. Cet artiste estonien qui a fuit l'Allemagne d'Hitler, cet apatride atypique a trouvé refuge en Occitanie. Il s'est établi à La Maurinié, sur la commune de Marsal (Tarn) où il a également fait construire une chapelle byzantine. Protégé par le vicaire général d'Albi Gilbert Assemat qui l'a fait connaître, il a orné de ses fresques les églises du Tarn et de l'Aveyron. Une œuvre majestueuse, riche, pleine d'humanité, qui fait le lien entre chrétiens d'occident et d'orient (orthodoxes). Fidèle à cette liturgie orthodoxe qui fait une place au peuple, Nicolaï Greschny n'a jamais manqué une occasion -souvent avec facétie- de placer des personnages locaux, d'adapter ses couleurs au territoire et de mettre des inscriptions en occitan.
Décédé en 1985, Nicolalaï Greschny est enterré à la Maurinié, dans la chapelle qu'il a ornée. Sa femme Marie-Thérèse, son fils Michaël et l'association "Les amis de Greschny" perpétuent sa mémoire et son œuvre.

ARTS : « Clap de lenga »
De Denis Salles et Ludovic Cagnato

Pour faire vivre une langue, il faut lui donner les moyens d'exister dans tous les espaces culturels de la société et aujourd'hui, la vidéo et le cinéma sont des domaines incontournables. L'occitan n'échappe pas à la règle. Les artistes et réalisateurs qui décident d'employer cette langue rencontrent bien souvent des difficultés à obtenir des financements ou à rencontrer des diffuseurs. C'est ce vide que veut combler le festival "Clap de Lenga", issu d’Hestiv'oc. Proposer un espace de diffusion, faire se rencontrer les professionnels pour trouver des solutions, mener une action pédagogique marquante en direction des jeunes et des enfants, autant de missions ambitieuses que les organisateurs ont choisi de mener à bien.

ARTS : « En traversant nau Lanas  »
De Denis Salles et Clément Alet

Jacques Baris a eu plusieurs vies : d'abord  la mécanique de course, pendant les années 70, qui l'amène à fréquenter les plus grands circuits du monde; puis, dans les années 80 c'est à la photographie que ce landais s'intéresse : il en fera son métier, deviendra photographe reconnu, et enseignera son art à Bordeaux et à Toulouse... Mais depuis quelques années, Jacques Baris a encore décidé de changer : cette fois-ci, c'est à l'image en mouvement qu'il s'intéresse. Il sort donc un long métrage... en Gascon ! C'est une adaptation d'un conte de Noël écrit à la fin des années 40 par Pierre Clertan. L'occasion pour le photographe devenu réalisateur d'explorer encore ces Landes qu'il aime tant, tout en ayant eu, grâce à l'occitan, une drôle de surprise...

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière