• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Feria d'Arles : le retour de Chamaco!

Chamaco, 47 ans. Il revient à Arles pour une seule corrida
Chamaco, 47 ans. Il revient à Arles pour une seule corrida

Joyau d'une programmation par ailleurs impeccable , le retour de Chamaco annoncé pour le dimanche de Pâques à Arles a surpris et ravi les aficionados.

Par Joël Jacobi

Au début des années 90, l'époque n'étant pas aux plateformes de covoiturage, vous pouviez trouver certains jours de fête au bord des routes nationales au départ de Marseille, de Montpellier ou d'Avignon des  jeunes gens faisant de l'auto-stop. Ils ne levaient pas le pouce, ils se contentaient d'exhiber un carton où étaient griffonnés ces deux mots : CHAMACO ARLES ou CHAMACO NÎMES.

La corrida à cette époque (et même en l'espèce la novillada) avait certes le vent en poupe. Mais l'engouement soulevé par "le gosse" (la traduction du mot "Chamaco" en espagnol d'Amérique Latine) dépassait largement le cercle des aficionados. 

Sa théâtralité assumée, alternant le frotesque et le pathétique, ses prises de risques spectaculaires, son allure résolument "moderne" faisaient foncer le sourcil des aficionados trafdtionnalistes et attiraient aux arènes un public jeune et urbain qui n'avait fréquenté jusque là les arènes que pour les concerts de rock.


Voilà que Chamaco est de retour! Pour un seul jour, le dimanche de Pâques à Arles. Au paseo avec lui : Castella et Perera; et dans le toril : six toros de Jandilla. On s'en pourlèche déjà les babines.

A l'exception des absences de Juan Leal et Emilio de Justo, le reste du programme est réjouissant. Avec notamment deux mano a mano puissants. Thomas Joubert / Andy Younès le dimanche de Pâques et Juan Bautista / Roca Rey le samedi 7 septembre.

 
chamaco 09/09/90


 

Sur le même sujet

La Bulle, douche nomade à Montpellier

Les + Lus